Monde

Voulez-vous être fan d'Auschwitz sur Facebook?

Slate.fr, mis à jour le 16.10.2009 à 16 h 48

Aushwitz, wikipédia

Aushwitz, wikipédia

Les autorités polonaises en charge du site d'Auschwitz ont lancé une page officielle pour l'ancien camp nazi sur Facebook. Un porte-parole a expliqué qu'il s'agissait ainsi de sensibiliser les jeunes générations à l'Holocauste et de les éduquer. La page a pour but d'inciter à la discussion et à la réflexion. Beaucoup de gens y avaient laissé sobrement un «plus jamais» sur le mur du groupe. En hébreu, en polonais, ou en français.

Cela suit le lancement par le musée public d'Auschwitz d'une chaîne de télévision, plus tôt dans l'année et de son site internet.

Auschwitz a été le plus grand camp de concentration et d'extermination érigé par l'Allemagne nazie. Construit en en février 1940 sur l'emplacement d'anciennes casernes polonaises, le camp est dirigé par les SS, jusqu'à sa libération, en janvier 1945. En cinq années, plus de 1,3 million d'individus meurent à Auschwitz, dont 900 000 immédiatement à leur sortie des trains qui les y amenaient. 90% des personnes assasinées étaient juives.

Un officiel du musée, Pawel Sawicki, a expliqué que puisque des millions de gens allaient sur Facebook, c'était un moyen parfait pour sensibiliser largement les jeunes générations. M. Sawicki a également rappelé que, sur plus d'un million de personnes visitant chaque année le musée de l'ancien camp de la mort, «jusqu'à 70 % sont des jeunes».

Sur la page Facebook, des informations sur le musée, et des liens vers la chaîne Youtube ou autres informations sont proposés. Les internautes pourront aussi discuter, ce qui n'est pas faisable sur le site Internet. L'un des premiers sujets a notamment été de savoir si cette page Facebook avait raison d'exister. «Il ne s'agit pour l'instant que d'un coup d'essai. Nous verrons la façon dont les gens réagissent».

La BBC rapportait la nouvelle le mercredi 14 octobre, par la suite reprise par plusieurs sites américains. Vendredi midi, le groupe comptait déjà plus de 1500 «fans»; à 16h30 4500 fans étaient inscrits. Trois autres groupes mentionnent par ailleurs le camp de la mort: l'un comparant un camp de vacances britannique au camp nazi, l'autre le compare à une ville italienne, le troisième fait le parallèle avec une université américaine.

[Lire l'article complet sur le BBC]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Aushwitz, wikipédia

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte