HistoireMonde

Quand Trump insinuait que le père de Ted Cruz est impliqué dans l'assassinat de JFK

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 04.05.2016 à 8 h 23

Repéré sur New York Daily News, New York Times

L'élu du Texas vient de se retirer de la course à l'investiture aux États-Unis, mais les derniers jours de campagne entre les deux rivaux ont été marqués par des accusations absurdes.

Donald Trump et Ted Cruz après un débat sur CNN, le 10 mars 2016, à Miami en Floride. | Rhona Wise / AFP

Donald Trump et Ted Cruz après un débat sur CNN, le 10 mars 2016, à Miami en Floride. | Rhona Wise / AFP

Après sa défaite aux primaires républicaines de l'Indiana, Ted Cruz, qui a obtenu 37% des voix contre 53% pour Donald Trump, a annoncé qu'il sortait de la course à la présidentielle.

Dans son discours de victoire, le milliardaire new-yorkais Donald Trump, qui est désormais quasiment sûr d'obtenir l'investiture du parti républicain, a été très cordial à l'égard de son opposant, déclarant qu'il «était un concurrent coriace», qu'il était «intelligent» et qu'il avait «un grand avenir devant lui».

Pourtant, ces derniers jours de campagne, le ton entre les deux candidats républicains était plutôt hostile. Peu avant sa victoire le mardi 3 mai, Trump a notamment insinué que le père de Ted Cruz était complice de Lee Harvey Oswald, l'assassin de l'ancien président John F. Kennedy.

Lors d'un entretien téléphonique avec Fox News, il a déclaré:

«Son père était avec Lee Harvey Oswald avant qu'il ne soit tué. Enfin, tout ça est ridicule. Il était avec lui avant qu'il ne soit tué et personne ne dit rien. Personne n'en parle. Mais qu'est-ce qu'il faisait? Qu'est-ce qu'il faisait avec Lee Harvey Oswald peu avant sa mort, avant qu'il ne soit tué? C'est horrible.»

Cette fausse rumeur vient d'un article du National Enquirer, un tabloïd connu pour son manque de sérieux assumé.

En octobre 2015, ce journal annonçait qu'Hillary Clinton avait une tumeur au cerveau et plus que quelques mois à vivre. Et en décembre, un article expliquait que cinq membres de l'administration Obama étaient des espions de Daech.

«Menteur pathologique»

La seule «preuve» avancée par le National Enquirer dans le cas de Rafael Cruz, le père de Ted, est une photo floue d'Oswald prise trois mois avant l'assassinat de JFK avec un homme à ses côtés qui n'est pas Rafael Cruz.

Ted Cruz a aussitôt traité Trump de «menteur pathologique» et, pour se moquer de l'absurdité du propos, il a déclaré lors d'une conférence: «Oui, mon père a tué JFK et il est secrètement Elvis». 

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump promeut des théories du complot. Lorsque le juge de la Cour Suprême Anthony Scalia est mort, Trump a insinué qu'il avait peut être été étouffé, et lors d'un débat télévisé en septembre, il a dit qu'il connaissait un bébé qui était devenu autiste une semaine après avoir été vacciné.

Trump est lui-même à l'origine de rumeurs complotistes, notamment sur le fait que le président Barack Obama ne soit pas né à Hawaii mais au Kenya. Obama avait été obligé de publier son certificat de naissance pour faire taire ces théories fumeuses.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte