Boire & mangerMonde

Starbucks attaqué en justice pour avoir mis trop de glaçons dans le café glacé

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 03.05.2016 à 9 h 32

Repéré sur The Washington Post

Un client qui commande 71 centilitres de café paye en fait pour 41 centilitres de café avec beaucoup de glaçons.

Les clients Starbucks payent plein pot pour une tasse moitié café moitié glaçons | akaitori via Flickr CC License by

Les clients Starbucks payent plein pot pour une tasse moitié café moitié glaçons | akaitori via Flickr CC License by

Un café glacé doit certes être froid mais faut-il pour autant que la tasse soit à moitié remplie de glaçons? Une Américaine vient de lancer une action judiciaire contre Starbucks dans laquelle elle accuse la chaîne de mettre tellement de glaçons dans ses cafés qu’elle arnaque les consommateurs, qui payent plein pot pour une tasse moitié café-moitié glaçons, rapporte le Washington Post. 

Le procès est une action de groupe menée par Stacy Pincus, qui veut représenter toutes les personnes ayant acheté une boisson froide à Starbucks aux États-Unis ces dix dernières années et demande à la chaîne 5 millions de dollars de dédommagement au nom de tous ces clients floués.

En effet, selon la plainte de Pincus («Stacy Pincus contre Starbucks»), un client qui commande un café glacé taille «venti» ne reçoit pas les 71 centilitres de liquide annoncés. Les glaçons prennent tellement de place dans la tasse qu’il n’y a en fait que 41 centilitres de café.

Publicité mensongère

Starbucks est donc accusé de faire de la publicité mensongère. «Par exemple, si un panneau annonce qu’un gallon d’essence coûte 3 dollars, le client qui paye 3 dollars s’attend à avoir un gallon d’essence, pas un demi-gallon», note la plainte.

Une porte-parole de Starbucks a rétorqué que le procès était sans fondement car «nos clients comprennent que les glaçons sont un composant essentiel d’une boisson glacée», une réponse qui esquive la question essentielle de savoir quelle quantité de glaçon est réellement nécessaire. Elle a également ajouté que les clients pouvaient toujours demander moins de glaçons, ce qui est vrai. Ceci dit, le fait que la surabondance de glaçons soit l’option par défaut demeure problématique.

De nombreux Américains trouvent ce procès injustifié et ridicule. Pour eux, un café glacé avec des glaçons qui remplissent la moitié du verre est quelque chose d’absolument normal. Mais s’il y a un groupe de citoyens qui soutiendra probablement ce procès avec enthousiasme, ce sont les touristes et expatriés français. Comme le notait récemment Frenchmorning.com, «trop de glaçons dans ton Coca» fait partie des «trente-cinq choses qui énervent les Français aux États-Unis», une doléance qui s’applique aussi au café.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte