Monde

Aux États-Unis, les bébés ont tiré sur au moins 23 personnes depuis janvier

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 02.05.2016 à 14 h 12

Repéré sur The Guardian, The Washington Post, WVTM 13

Et les premières victimes sont les bébés eux-mêmes.

Reese walking the airport par Donnie Ray Jones | Licence CC by FlickR

Reese walking the airport par Donnie Ray Jones | Licence CC by FlickR

Si vous tapez dans son moteur de recherche «toddler shot mother» ou «toddler shot father», à savoir «bébé tire sur sa mère» ou «bébé tire sur son père», Google vous propose un nombre étonnamment élevé de réponses. Bien sûr, toutes les occurrences ne concernent pas directement ce genre d’affaires, mais elles sont extrêmement nombreuses. Ainsi, la semaine dernière, à Milwaukee aux États-Unis, un enfant en bas âge a tué sa mère dans sa propre voiture. «L’enfant, qui était assis sur le siège arrière, écrit le Guardian, a pris le pistolet qui glissait sous le siège conducteur, et a tiré à travers ce dernier, touchant Price [sa mère]

Ces faits divers émeuvent particulièrement le public parce qu’il s’agit essentiellement d’enfants qui n’ont pas conscience de ce qu’ils font et qui tirent par accident. Mais comme le note le Washington Post, ce genre de choses arrive plus souvent qu’on ne le croit. Le quotidien américain a repéré pas moins de sept situations similaires ces dix derniers jours, où l’enfant tirait parfois sur lui-même. Par exemple, un garçon de 3 ans s’est tué le 26 avril après avoir trouvé une arme chez lui. Le 20 avril, dans l’Indiana, un garçon de 2 ans est mort après avoir utilisé l’arme trouvée dans le sac à main de sa mère.

Mais le problème est encore plus inquiétant quand on regarde la tendance globale de ces drames aux États-Unis. Ainsi, alors que le nombre d’incidents impliquant un bébé et une arme était d’une fois par semaine en moyenne (et de 18 à la même période de l’année), les chiffres ont explosé depuis le début de l’année puisque le Washington Post a relevé 23 situations de ce genre. «Dans la majorité des cas, les enfants se tirent dessus de manière accidentelle, écrit le site. C’est arrivé 18 fois cette année, et dans 9 cas, les enfants sont morts de leurs blessures. Les bébés ont tiré sur cinq personnes cette année. Causant deux victimes: l’incident de Milwaukee la semaine dernière et un enfant de 3 ans dans l’Alabama qui a fatalement tué son frère aîné de 9 ans en février.»

Encadrement par la loi: un rôle décisif

Les États les plus touchés sont la Géorgie, le Texas et le Missouri. Selon le Washington Post, il ne s’agit pas que d’une question de densité de population. «La Californie et New-York sont deux États avec une population très élevée mais ils ont compté seulement trois tirs impliquant des bébés depuis l’année dernière.» Et l’Illinois, où Chicago produit des chiffres tragiques en termes d’homicides, n’a pas compté de bébés parmi les tireurs depuis l’année dernière. L’explication principale de ces différences peut ainsi s’expliquer par des lois moins strictes pour encadrer l’accès aux armes par les enfants, comme dans le Missouri ou la Géorgie.

Il est important de rappeler bien sûr que les bébés ne sont pas les seuls concernés par l’usage d’armes. Si l’on élargit les statistiques aux enfants de moins de 18 ans, les statistiques montent à 77 incidents. Pas plus tard que la semaine dernière, la chaîne WVTM 13 racontait l’histoire d’un enfant de 11 ans qui avait tiré avec un revolver dans la jambe d’un cambrioleur«Il a commencé à crier comme un petit bébé», a raconté le garçon, à peine effrayé par ce qu’il venait de vivre.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte