Tech & internet

Une décision à prendre? Pensez comme un informaticien

Temps de lecture : 2 min

Dressez un parallèle entre les efforts que vous vous infligez et ce que vous demandez à un ordinateur, cela vous aidera à prendre de bonnes décisions.

L’informatique, c’est comme la vie: c’est plein de compromis | vishpool via Flickr CC License by

Oliver Burkeman est journaliste. Et il partage sur le site du Guardian un judicieux conseil de vie: inspirez-vous des algorithmes et de l’informatique pour prendre de bonnes décisions. Cette méthode, il ne l’a pas découverte seul mais dans l’ouvrage de Brian Christian et Tom Griffiths Algorithm To Live By (que l’on pourrait traduire par Ces algorithmes suivant lesquels rythmer sa vie). Et malgré les préjugés que l’on peut avoir sur la vie sociale des geeks et nerds (et autres sobriquets donnés aux passionnés d’informatique), il ne s’agit pas de devenir aussi robotique que Sheldon dans Big Bang Theory ni de vivre sa vie comme une succession de 1 et de 0.

Ce qu’a retenu de la lecture de ce livre Oliver Burkeman, c’est que l’informatique revient à faire face à de nombreuses limites et donc à faire des compromis. Ce qui, à quelque chose près, est le mot d’ordre de toute vie.

Coût de calcul

Le concept le plus utile selon lui est celui de «computational kindness» (soit la bonté de calcul). Il cite un exemple parlant: s’il est toujours poli, quand un-e ami-e vous propose de se voir, de lui dire que vous êtes flexible sur la date ou que peu vous importe le bar ou le restaurant où vous vous retrouverez, refuser d’indiquer vos préférences transfère le «coût de calcul» (ou de réflexion) sur autrui. C’est alors à votre ami-e de faire le choix de l’heure ou du lieu de rendez-vous et d’essayer de deviner ce qui vous conviendra.

«Pour les humains comme pour les ordinateurs, conclut Oliver Burkeman, toute décision sollicite un processeur limité.» Sans pour autant surcharger votre processeur interne, l’objectif est de ne pas imposer à autrui d’utiliser le sien à votre place. Et voilà comment réfléchir comme si nous étions des machines peut faciliter les relations humaines.

Newsletters

Bienvenue sur Hundub, le Facebook hongrois complotiste

Bienvenue sur Hundub, le Facebook hongrois complotiste

Conçue comme une alternative au géant américain, cette nouvelle plateforme aux 40.000 utilisateurs, dont le Premier ministre Viktor Orbán, prône une liberté d'expression quasi illimitée.

Les plateformes de streaming vous disent-elles quoi écouter?

Les plateformes de streaming vous disent-elles quoi écouter?

Leurs équipes éditoriales, leurs capacités d'adaptation et leur positionnement sur le marché guident non seulement leurs stratégies, mais également nos pratiques d'écoutes.

Bannir Trump pour réduire les discours de haine sur les réseaux sociaux

Bannir Trump pour réduire les discours de haine sur les réseaux sociaux

Twitter a lâché Trump, et le débat public ne s'en portera que mieux.

Newsletters