Monde

Pourquoi est-il si difficile de voyager quand on est végétarien?

Robin Panfili, mis à jour le 27.06.2017 à 14 h 37

Personne n'a la même définition du végétarisme à travers le monde, et cela peut parfois poser quelques problèmes.

Un étal de fruits à Barcelone | Daderot via Wikimedia Commons License by

Un étal de fruits à Barcelone | Daderot via Wikimedia Commons License by

Parcourir le monde tout en restant fidèle à son régime alimentaire végétarien n'est pas toujours facile. Dans certaines régions du monde, exclure de son alimentation les viandes, les volailles, les poissons et les fruits de mer peut même vite se transformer en cauchemar. Et ce, pour une raison simple: on ne partage pas vraiment la même définition du végétarisme à travers le monde.

Dans une chronique publiée dans le Guardian, l'auteure, poète et chroniqueuse indienne Shahnaz Habib rassemble ses souvenirs et raconte les (nombreuses) difficultés rencontrées, au gré de ses voyages au Mexique, au Cambodge ou en Turquie, au moment de choisir un plat dans un restaurant:

«Quand vous voyagez et que vous souhaitez manger, demander “Avez-vous quelque chose de végétarien” ne suffit pas toujours. Selon l'endroit où vous vous trouvez, cette questions doit s'accompagner d'une cascade d'interrogations comme “Pouvez-vous me faire ce plat, mais sans sauce au poisson?” ou “Les haricots sont cuits dans du lard ou dans de l'huile?”»

Partager des expériences

Voilà près de trente ans que Shahnaz Habib a adopté le végétarisme. Si cette pratique alimentaire lui a parfois joué des tours, elle lui a également donné l'occasion de vivre des moments privilégiés avec les habitants dont elle a croisé la route. Dans son article, elle évoque notamment un séjour en Cappadoce en Turquie, ou encore le jour où elle a été invitée dans les cuisines d'un restaurant au Cambodge pour composer elle-même son repas.

«Éviter la viande et le poisson pendant un voyage peut-être une expérience frustrante, bien que pas impossible. Mais cela peut aussi être le point de départ d'aventures et d'expériences uniques dans une destination»

Si vous êtes végétarien et que, vous aussi, vous aimez voyager, sachez qu'il existe désormais un grand nombre de guides pour vous épargner ce genre de tracas. Ces derniers vous suggèrent, par exemple, d'apprendre quelques noms d'aliments dans la langue du pays que vous visitez, de sélectionner une poignée d'adresses avant votre départ. Ou bien de vous orienter en priorité vers des destinations où la pratique du végétarisme est plus facile qu'ailleurs, comme en Inde, au Japon, en Thaïlande, à Berlin ou sur la côte méditerranéenne.

Robin Panfili
Robin Panfili (185 articles)
Journaliste à Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte