Allemagne

La jeunesse allemande n’a pas l’esprit rebelle

Temps de lecture : 2 min

En Allemagne, les 14-17 ans n’ont jamais été aussi conformiste qu’en 2016.

Quai d'une station du métro munichois | Quentin Verwaerde via Flickr CC License by
Quai d'une station du métro munichois | Quentin Verwaerde via Flickr CC License by

Au placard les «Anarchie vaincra», les panoplies déjantées et les engueulades à répétition avec les parents sur le sens de la vie. La jeunesse allemande n’a jamais été aussi conformiste qu’aujourd’hui, d’après les conclusions de la nouvelle étude de l’institut de sondage allemand Sinus, qui réalise chaque année une enquête sur les valeurs des 14-17 ans[1]. Comme le titre le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung, «tous veulent être mainstream». Il n’y a aujourd’hui en Allemagne pratiquement plus de sous-cultures basées sur la provocation, le fait de se démarquer des autres ou qui flirtent avec la rébellion:

«Les chercheurs observent aujourd’hui un phénomène qu’ils nomment “néoconformisme”. Les valeurs que défendent les jeunes gens sont en grande partie les mêmes que celles des adultes: capacité d’adaptation et de performance, relations stables, appui et repères au sein de la communauté. Le terme “mainstream” n’est plus une insulte mais un terme au travers duquel les jeunes se définissent.»

La majorité des jeunes interrogés estiment par ailleurs que la ponctualité et la discipline sont des qualités importantes.

Cohésion sociale

Les chercheurs voient dans ce conformisme de la jeunesse une conséquence de l’insécurité qui règne dans le monde dans lequel les jeunes Allemands grandissent, souligne le site internet de la radio internationale Deutsche Welle, qui rapporte également les principaux résultats de l’étude:

«Le désir de sécurité et de repères dans un monde de plus en plus confus fait que les jeunes recherchent une grande proximité vis-à-vis de la génération de leurs parents.»

Autre enseignement de l’étude: à ce désir de conformisme, d’être «comme tous les autres», s’ajoutent un désir de cohésion sociale et une grande tolérance à l’égard d’autrui:

«Une majorité de jeunes est d’accord avec l’idée qu’aujourd’hui il faut qu’il y ait une compréhension commune des valeurs telles que la liberté, l’information, la tolérance et les valeurs sociales, car il n’y a que cela qui puisse garantir la “vie satisfaisante” que l’on a dans ce pays.»

Ces valeurs de tolérance sont partagées par l’ensemble des jeunes, quelles que soient leur appartenance sociale ou religieuse, note l’hebdomadaire Der Spiegel:

«Les jeunes interrogés de culture musulmane se distancent ostensiblement du fondamentalisme religieux. La tolérance religieuse et la diversité sont considérées comme une norme importante dans tous les milieux.»

1 — Même si cette étude n’est pas représentative (elle se base seulement sur doixante-douze entretiens approfondis), elle est considérée comme fiable par les professionnels de la jeunesse en raison des critères (appartenance socio-économique, niveau d’études, origine ethnique...) qui permettent de constituer l’échantillon, qui a pour but de refléter l’ensemble d’une génération. Retourner à l'article

Newsletters

Comment le KGB gérait les couples d'espions

Comment le KGB gérait les couples d'espions

Un manuel des forces soviétiques de 1974 recense de nombreux conseils à destination des instructeurs.

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Après avoir perdu sa sœur jumelle dans le camp d'extermination de Treblinka, il n'eut de cesse de se venger. Il participa à diverses actions de sabotage, fomenta des attentats et commit plusieurs assassinats.

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le dictateur nazi faisait l'objet d'un véritable culte de la personnalité de son vivant. Un historien allemand a retrouvé des dizaines de milliers de lettres envoyées par ses concitoyens: déclarations d'admiration, poèmes à sa gloire, cadeaux à gogo... et courrier du coeur.

Newsletters