Tech & internet

Dix millions d’iPhones vous manquent et tout est dépeuplé

Temps de lecture : 2 min

Apple va devoir regarder ailleurs pour atteindre de nouveaux sommets.

Pour la première fois depuis treize ans, Apple n’a pas atteint de nouveau record | Jun Seita via Flickr CC License by

Il manque un mot dans l’intitulé du dernier communiqué de presse d’Apple.

Pour la première fois depuis treize ans, ses revenus trimestriels ont diminué. Au cours de ce deuxième trimestre fiscal (qui s’est achevé en mars), Apple a vu ses revenus décliner de 13%, explique le New York Times.

Comme l’indique Vox, il est peut-être un peu trop tôt pour dire qu’Apple a atteint son maximum lors du dernier trimestre de l’année 2015. «Il n’est pas rare que des entreprises aient des hauts et des bas», et le simple fait qu’Apple connaisse un revers actuellement ne veut pas dire que l’entreprise de Cupertino ne va pas se relever et battre de nouveaux records. «Mais les résultats de ce trimestre montrent que la vague sur laquelle l’entreprise surfait depuis la sortie de l’iPhone est retombée. Les gens aiment toujours autant leurs iPhones, mais Apple en a déjà suffisamment vendu. Il va désormais falloir faire autre chose pour atteindre de nouveaux sommets.»

Déclin

Il est vrai que, comme le souligne Quartz, la vaste majorité des revenus d’Apple provient de la vente d’iPhones. Or il s’en est vendu 10 millions de moins par rapport à l’année 2015.

La Chine est évidemment pointée du doigt. La BBC indique que les ventes d’iPhones y ont chuté de 26% lors du premier trimestre 2016. Ces plus faibles performances peuvent notamment avoir été causées par «un dollar plus fort».

Le New York Times rappelle néanmoins que la dernière version de l’iPhone, vendue à partir du 31 mars, n’a pas pu influer sur les résultats de ce trimestre fiscal. «Apple est également censé présenter de nouveaux iPhones, cette année, ce qui pourrait relancer ses ventes.»

Reste qu’en attendant, rappelle Le Monde, «le ralentissement des ventes du téléphone, ajouté au déclin qui se confirme pour l’iPad (-19% sur un an, à 10,25 millions d’unités), confirme toutefois l’urgence d’une diversification». Pour un analyste interrogé par le New York Times, Apple pourrait bien être en train d’arriver dans une période où les ventes ralentissent comme cela a pu «être le cas avec les ordinateurs personnels, il y a une décennie».

Business

Mais Quartz souligne qu’il y a également quelques points positifs et que, «si les ventes d’appareils Apple calent, il reste de l’espoir pour engranger des revenus additionnels»:

«Le business des services d’Apple –les morceaux et films sur iTunes, AppleCare, les licences, Apple Pay et les autres– est en train de croître alors que l’entreprise cherche comment retenir ses utilisateurs, et ce même quand ils n’achètent pas de nouveaux appareils.»

Tout ceci ne constitue cependant qu’une petite part du chiffre d’affaires d’Apple, encore largement dominée par ses smartphones, comme l’indique le graphique ci-dessous, réalisé par Quartz.

Quartz souligne également qu’Apple pourrait se lancer dans un nouveau marché et utiliser sa trésorerie (232,9 milliards de dollars) pour racheter des entreprises dans d’autres domaines. Tim Cook, le PDG d’Apple, ne l’a d’ailleurs pas écarté quand il a été interrogé sur ce sujet. Le Monde indique en effet que «beaucoup de spéculations circulent également sur un projet dans l’automobile».

Newsletters

De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux

De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux

Le meilleur repaire des blagues entre patelins n'est plus le PMU, mais Instagram. Les mèmes régionaux y fleurissent et donnent aux querelles de clochers un côté cool.

Le safari aux influenceurs à Webedia commence à les agacer

Le safari aux influenceurs à Webedia commence à les agacer

Attendus quotidiennement devant chez eux ou leurs studios par des fans toujours plus jeunes, les nouvelles stars de YouTube sortent du silence pour évoquer un phénomène largement amplifié par les réseaux sociaux.

Clubhouse va-t-il bouleverser les règles de l'influence?

Clubhouse va-t-il bouleverser les règles de l'influence?

Personnalités politiques, marques et médias tentent de s'installer sur ce réseau social, non sans difficultés. Exit l'image et les faux-semblants, ici tout se veut authentique.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters