Monde

2,7 millions pour le «Vous mentez» lancé à Obama

Temps de lecture : 2 min

Joe Wilson à la veterans day parade de Colmumbia 2006
Joe Wilson à la veterans day parade de Colmumbia 2006

A plus d'un million de dollars par mot, Joe Wilson peut sans doute se vanter d'avoir produit l'allocution la plus rentable de l'histoire. Ce représentant républicain avait crié «Vous mentez!»à Barack Obama pendant que le président prononçait son discours sur la réforme du système de santé le 9 septembre dernier.

Son geste avait été jugé comme inapproprié par la majorité de la classe politique américaine, y compris dans son propre camp, et Joe Wilson avait du s'en excuser dès le lendemain. Mais quelques semaines plus tard, le républicain de Caroline du Sud affiche 2,7 millions de dollars au compteur de ses collectes de fond pour le troisième trimestre 2009.

La somme représente une vraie anomalie, bien loin de celles recueillies en général par les membres du congrès américain. La plupart des dons sont venus de petits contributeurs, qui ont envoyé moins de 200 dollars. Du côté des grosses contributions, le représentant enregistre 45 000 dollars avant son coup d'éclat... et 593 000 après.

Les démocrates espèrent que les donateurs de leur camp compenseront en dotant généreusement son adversaire local Rob Miller, afin qu'il conserve ses chances lors des élections législatives de mi-mandat en novembre prochain.

[Lire l'article complet sur Politico.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Columbia Veterans day parade 2006, site officiel de Joe Wilson

Newsletters

À Hanoï, le retour de la propagande de rue par haut-parleurs 

À Hanoï, le retour de la propagande de rue par haut-parleurs 

Les autorités locales prévoient d'installer des haut-parleurs partout dans la capitale du Vietnam pour des annonces quotidiennes. 

L'azulejo, le carré de céramique qui passionne au-delà du Portugal

L'azulejo, le carré de céramique qui passionne au-delà du Portugal

Après avoir manqué de sombrer dans l'indifférence, cet artisanat importé il y a treize siècles connaît un rebond appréciable.

San Servolo, l'île vénitienne dont on ne ressortait pas en vie

San Servolo, l'île vénitienne dont on ne ressortait pas en vie

Pendant plus de deux siècles, cette île minuscule de la lagune de Venise abrita un sordide asile d'aliénés. Malades mentaux, marginaux, vagabonds... Tous ceux que la société vénitienne considérait comme déviants devaient passer le reste de leur vie reclus dans cette prison entourée d'eau.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio