Science & santé

Ce que cache l'obsession américaine pour le coloriage pour adultes

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 26.04.2016 à 12 h 26

Repéré sur Quartz, Le Figaro

Derrière cette passion, on retrouve souvent des personnes stressées par leur travail ou par des questions d'argent.

Capture d'écran d'une vidéo YouTube.

Capture d'écran d'une vidéo YouTube.

Qu’il s’agisse de mondes aquatiques, d’animaux, de plantes, de bâtiments ou même d’affiches de films, les coloriages pour adultes sont d’une rare richesse. À tel point qu’ils sont devenus un business à part entière, avec de nombreux ouvrages disponibles en France sur le sujet.

Aux États-Unis, le phénomène est encore plus impressionnant. Entre 2014 et 2015, les ventes de ces livres sont passées d'un à douze millions, et le nombre d’ouvrages publiés de 300 à 2.000. Sur son site, Quartz explique que «les livres de coloriage sont une des principales raisons pour lesquelles les livres imprimés ont fait de si bons résultats cette année», et il en va de même pour l’industrie des crayons de couleur. Il existe même des YouTubeurs qui se filment en train de colorier tel ou tel dessin pour expliquer leurs techniques.

 

Une partie du succès de ce genre de livre vient de la façon dont les marques ont instauré leur marketing. Ils sont vendus comme des moyens de se relaxer, d’oublier le stress de la vie quotidienne, et d’être de bonne humeur. «Parce que c’est monotone, le coloriage promet le calme, écrit Quartz. Parce que c’est sur du papier, cela offre une échappatoire vis-à-vis des écrans.» Samantha Wuu, une adepte du coloriage, a raconté au site américain qu'il s'agissait pour elle d'une bonne distraction contre les moments particulièrement stressants qu’elle traversait. «Je faisais d’autres choses, et je me disais “Je ne peux pas attendre jusqu’à ce que je m’y remette”.»

Mettre des couleurs dans sa vie

Mais il y a un hic: comme l’a souligné l’Association américaine de thérapie par l’art en août dernier, «ces usages ne doivent pas être confondus avec les services professionnels de thérapie par l’art, durant lesquels un client consulte un thérapeute par l’art certifié». Il n’y a, pour l’instant, aucune étude précise indiquant les bienfaits réels de ces livres.

Plus grave encore, l’explosion de leur popularité cache une société de plus en plus angoissée. Quartz cite ainsi une étude de l’Association américaine de psychologie, qui dit notamment que les Américains sont plus stressés, que ce soit à cause de l’argent ou du travail. L'article fait également référence à un ouvrage de Brigid Schulte qui montre qu’ils sont prêts à tout pour échapper à ce monde hyperconnecté et à la surcharge de travail.

En avril 2015, Jean-Pierre Royol, psychologue à Paris et président de la ligue professionnelle d'Art-Thérapie, expliquait au Figaro Santé:

«Je crois que faire des coloriages traduit une réaction contre toutes les sollicitations professionnelles et de la vie quotidienne. Les individus ne veulent pas être réduits à des machines de travail. Une de mes patientes m'expliquait récemment qu'elle passait ses journées à remplir des cases avec des chiffres et qu'elle avait trouvé avec le coloriage une façon de mettre des couleurs dans tout cela.»

Cette activité appelle aussi à la créativité de chacun et peut se faire en toute circonstance: «Vous pouvez le faire après avoir fumé un joint, vous pouvez le faire en étant ivre, et à la fin, vous aurez quelque chose de mignon à poster sur Instagram», conclut Quartz. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte