Monde

Ce juge américain a décidé de passer la nuit en prison avec un prévenu

Temps de lecture : 2 min

Depuis son retour d'Afghanistan, le sergent américain Joseph Serna a des problèmes d'alcoolisme et a été plusieurs fois arrêté pour conduite en état d'ivresse en Caroline du Nord. A chaque fois, il passe devant le juge Lou Olivera, qui est spécialisé dans les cas d'anciens combattants qui ont des problèmes de stress post-traumatique.

La semaine dernière, Olivera, qui est lui-même un vétéran de la guerre du Golfe, a condamé le sergent à une journée de prison pour violation de sa probation (ses tests d'alcoolémie étaient positifs). Inquiet quant à la stabilité mentale du prévenu, il a également décidé d'aller en prison avec lui pour lui tenir compagnie, rapporte le Washington Post.

«Quand Joe est venu pour aller en prison, il était en train de trembler, a expliqué le juge au journal local le Fayetteville Observer. J'ai décidé que je passerais la nuit en prison avec lui.»

Olivera a expliqué qu'il avait peur que le fait de passer du temps seul dans une cellule n'aggrave les troubles post-traumatiques du sergent. Ils ont donc passé des heures tous les deux en prison à parler de leurs familles et de leurs expériences de la guerre.

La presse locale a célébré «l'incroyable compassion» de ce juge, et le prévenu a déclaré qu'il le considérait désormais comme un père et qu'il ferait tout pour ne pas le décevoir.

C'est en 2008 que le système juridique américain a mis en place ces tribunaux spécialisés dans le traitement des anciens combattants. Il y a désormais plus de quatre-vingt structures de ce type dans le pays, qui encouragent des mesures alternatives à l'incarcération et un suivi juridique adapté aux vétérans souffrant de troubles mentaux.

Newsletters

À force de ne pas porter de masques, les politiques propagent le coronavirus au Mississippi

À force de ne pas porter de masques, les politiques propagent le coronavirus au Mississippi

Près d'un·e législateur·trice sur six est contaminé·e dans cet État américain.

18.000$ d’amende: un KFC mène la police à une fête d’anniversaire en plein confinement

18.000$ d’amende: un KFC mène la police à une fête d’anniversaire en plein confinement

La scène s’est déroulée à Melbourne, en Australie, où une nouvelle flambée des cas de coronavirus a forcé le reconfinement de la ville.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Intempéries mortelles au Japon, réouverture du Musée du Louvre et évolution de la pandémie... La semaine du 4 juillet 2020 en images.

Newsletters