Sciences / Santé / Boire & manger

Voilà le système qui peut révolutionner les fast-food

Temps de lecture : 2 min

Il a été inventé par des étudiants du MIT, aux Etats-Unis.

Des étudiants en ingénieurie mécanique du MIT (Boston, Massachusetts) viennent d'inventer un système de cuisine qui va de la commande d'un plat jusqu'à son service, et s'apprête à révolutionner le monde du fast-food selon le site Business Insider.

Les robots capables de cuisiner se perfectionnent ces dernières années, pour atteindre des niveaux impressionnants (comme ce robot qui peut réaliser 2.000 recettes, dont de la bisque de crabe, ou celui-là, spécialisé dans la cuisine asiatique). Mais Kale Rogers, Michael Farid, Braden Knight, et Luke Schlueter ont mis sur pied un «mini-restaurant entièrement automatisé». Nommé Spyce Kitchen, «il comprend un réfrigerateur, une machine à laver, des plaques de cuisson, et un chef robot, qui peut cuisiner et servir des plats composés d'ingrédients frais, en moins de cinq minutes».

Le fonctionnement est le suivant: un plat est commandé –sur une app ou un écran tactile– dont les ingrédients (frais), la sauce et la quantité peuvent être personnalisés.

Les ingrédients sont ensuite mesurés et disposés sur un tapis roulant, transportés jusqu'à l'une des quatre marmites chargées de mélanger et cuire les ingrédients ensemble.

La marmite choisie verse ensuite le plat sur une assiette et va automatiquement à l'évier pour s'auto-nettoyer.

«Notre but est de transformer le sens du fast-food» a expliqué l'équipe à Business Insider.

Elle pense que leur système en est capable, car il ne repose sur aucun travail humain, et produit des plats de qualité sur le plan nutritionnel, à bas coût. Les plats peuvent aller du jambalaya au mac and cheese. Reste la question du goût, qui n'est pas toujours le point fort des robots.

Slate.fr

Newsletters

Changement climatique et pluies extrêmes: ce que dit la science

Changement climatique et pluies extrêmes: ce que dit la science

La théorie, la modélisation climatique et les observations semblent tendre vers la même conclusion.

Il serait dommage ne pas tenter l’expérience de la couverture lestée

Il serait dommage ne pas tenter l’expérience de la couverture lestée

Depuis que j'en ai une, mes nuits sont plus belles que vos jours.

L'asymétrie faciale serait le signe d'une meilleure capacité à coopérer

L'asymétrie faciale serait le signe d'une meilleure capacité à coopérer

Du moins, chez les hommes.

Newsletters