France

Des photos de Treiber en cavale dans le Figaro Magazine

Temps de lecture : 2 min

Après les lettres, les photos: le fugitif Jean-Pierre Treiber apparaîtrait sur 9 clichés dans la numéro du Figaro Magazine à paraître samedi 17 octobre. Détail important: les photos ont été prises par des caméras de police. Elles ont été authentifiées par Marie-Pascale Treiber, l'épouse du détenu en cavale.

 

Les policiers auraient réussi à identifier d'après les renseignements présents dans les lettres envoyées par Treiber ses différents points de chute. Des caméras discrètement installées dans le village de Bréau en Seine-et-Marne - précisément en lisière de forêt, pour surveiller l'arbre, gravé d'un coeur, dont le détenu en cavale parle dans ses courriers à son amie - ont réussi à saisir l'image du fuyard les 15 et 16 septembre.

D'après Le Point, les photos ont été proposées par e-mail à plusieurs journalistes: leur publication dans la presse est un nouveau pied de nez pour la police et la justice, qui traque toujours le principal suspect dans le meurtre de Géraldine Giraud et Katia Lherbier.

[Lire l'article complet sur le Figaro Magazine]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr


Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters