Histoire

Le FBI a voulu empêcher des gangsters juifs de tuer Hitler en 1933

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 22.04.2016 à 9 h 33

Repéré sur Tablet

Les forces de l’ordre américaines ont craint que l’assassinat du leader allemand par un citoyen américain ne crée un incident international.

Adolf Hitler, en 1938 | AFP FILES/AFP

Adolf Hitler, en 1938 | AFP FILES/AFP

Alors qu’il faisait des recherches pour un livre sur les gangsters juifs, l’historien américain Robert Rockaway a rencontré un ancien mafieux surnommé Dutch, qui lui a raconté l’histoire d’un homme qui voulait embaucher un gangster juif pour assassiner Hitler au début des années 1930.

Sceptique, l’historien a tout de même fait des recherches dans les archives du FBI, où il a trouvé un dossier relatant ce projet de meurtre. À l’intérieur, on trouve notamment une lettre de menace, signée Daniel Stern, envoyée à l’ambassadeur d’Allemagne à Washington, ainsi qu’un mémo du FBI sur les efforts de plusieurs agents pour localiser l’auteur de la lettre, relate Rockaway dans le magazine Tablet:

«Le dossier, numéro 65-53615, détaille un projet impliquant un homme. Ce projet était au stade d’organisation mais a probablement été déjoué par le ministère de la Justice américain. Dans l’effort d’empêcher un incident international –un citoyen américain assassinant un leader allemand–, les forces de l’ordre américaines ont peut être aidé à sauver Hitler.»

Menace de mort

L’historien a publié des copies des documents originaux sur le site de Tablet et il a également retrouvé deux autres lettres, envoyées au FBI et au ministère de la Justice, indiquant que ce projet d’assassinat était discuté avec enthousiasme dans le milieu mafieux juif américain.

La menace de mort a été prise au sérieux par les autorités américaines car, au début des années 1930 aux États-Unis, des centaines de juifs avaient organisé des rassemblements et manifesté contre les politiques antisémites de Hitler devant les consulats et boutiques allemandes.

Le procureur général des États-Unis avait demandé à J. Edgar Hoover, alors directeur d’une division du ministère de la Justice qui deviendra le FBI, de mener l’enquête pour repérer l’auteur de ces menaces. Les agents ont tenté de trouver des informations chez leurs contacts au sein de la pègre juive américaine, notamment chez les associés de Meyer Lansky et Bugsy Siegel. Les recherches ont été intensives du printemps à l’automne 1933 dans plusieurs villes américaines, dont New York, Chicago, Phoenix et Philadelphie, mais l’auteur des menaces n’a jamais été retrouvé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte