Monde

Des chercheurs veulent réconcilier vélos et voitures aux carrefours

Temps de lecture : 2 min

Près de la moitié des accidents de vélo impliquant une voiture ont lieu à une intersection.

Un panneau de signalisation à destination des cyclistes, à Washington DC. | Elvert Barnes via Flickr CC License by

Sur le territoire américain, selon l’organisation PeopleForBikes, le nombre de pistes cyclables protégées est passé d’une quarantaine en 2009 à quelque 270 en 2016, réparties sur vingt-quatre États. Mais ces voies dédiées qui offrent un confort et une sécurité de premier choix perdent de leur intérêt lorsqu’au niveau des carrefours (une zone particulièrement accidentogène, qui représente 45% des accidents vélo-voiture) les cyclistes sont obligés de se mêler au trafic automobile avant de rejoindre une nouvelle piste.

Pour pallier ce manque de sécurité, le Centre de recherche et d’éducation en matière de transports (Trec, pour Transportation Research and Education Center) de l’université de Portland (Oregon) est en train d’évaluer les différents modèles de gestion du trafic cycliste aux intersections, rapporte CityLab, à savoir:

  • les espaces réservés aux cyclistes placés devant les voitures qui attendent aux feux tricolores;

Un espace réservé aux cyclistes avant un carrefour à Madison, dans le Wisconsin | benet2006 via Flickr CC License by

  • les lignes de démarcation au sol prévenant de l’itinéraire exact du cycliste (tourne-t-il à droite ou à gauche? va-t-il tout droit?);

Un marquage au sol à destination des cyclistes à New York, dans l'État de New York | Eric Fischer via Flickr CC License by

  • et les les îlots de sûreté.

Un îlot de sûreté pour cyclistes | Payton Chung via Flickr CC License by

Portland fait partie de ces villes du nord des États-Unis qui ont décidé de se doter d’infrastructures plus sûres pour les riverains se déplaçant à vélo. La municipalité pourrait peut-être s’inspirer des pistes cyclables néerlandaises, louées pour leur praticité et leur fluidité, à l’instar de Davis, en Californie, qui a été la première ville américaine à équiper ses carrefours de ces îlots de sûreté.

Base de données

En réalisant des simulations sur ordinateur, des analyses vidéo et en enquêtant auprès des cyclistes, ces chercheurs veulent mettre au point une base de données dont les villes pourront se servir pour que les voies cyclables soient plus sûres et pratiques aux intersections. Car une uniformisation des carrefours serait bénéfique pour les cyclistes, souligne Justin Carinci, directeur de la communication du Trec, auprès de Next City:

«Si les carrefours sont réalisés différemment, cela peut créer beaucoup de confusion. Plus il y a de confusion, moins les gens se sentent en sécurité et, potentiellement, moins ils seront en sécurité.»

En attendant qu’à chaque type de carrefour soit associé une traversée cycliste spécifique en fonction de la vitesse et du flux automobile, l’Association nationale de transports urbains (Nacto) a mis en ligne un petit guide à l’intention des villes qui souhaiteraient instaurer des règles de priorité entre les différents trafics urbains. Elle suggère par exemple de mettre à profit le marquage au sol en colorant les «zones de conflit» entre voitures et vélos.

Une des modélisations que propose l’Association nationale de transports urbains sur son site

Slate.fr

Newsletters

Españaxit

Españaxit

Comment le corps humain gère-t-il un vol d'avion de vingt heures?

Comment le corps humain gère-t-il un vol d'avion de vingt heures?

Des scientifiques vont l'observer pour la première fois.

Brexit, un accord et après?

Brexit, un accord et après?

Le Parlement britannique doit désormais valider l'accord.

Newsletters