Tech & internet

Travailler avec des écouteurs aux oreilles nuit à votre productivité

Repéré par Alexis Patri, mis à jour le 19.04.2016 à 10 h 45

Repéré sur Digiday

Dans les espaces de travail collectif, les moins de 30 ans imposent une ambiance de bibliothèque et mettent en danger leur carrière.

La communication par messages internes nuit à l'émulation collective. | Andre Charland via Flickr CC License by

La communication par messages internes nuit à l'émulation collective. | Andre Charland via Flickr CC License by

Ils partagent l'open-space, casque audio sur la tête, sans jamais s'adresser la parole. L'attitude au travail des moins de 30 ans crée, comme l'explique Digiday, «l'incompréhension de leurs collègues poivre et sel». Avec pour avantage principal d'apporter le calme dans les espaces de travail collectif.

Mais ce quasi-silence est souvent subi par le reste des employés. «C'est devenu moins bruyant parce que si vous essayez de parler les gens vous demande de “la fermer»  d'après Vann Graves, qui a travaillé pour l'agence mondiale de publicité BBDO.

Risque d'isolement professionnel

L'usage d'un casque audio ou d'écouteurs, qui isole du bruit et permet de travailler en musique, n'empêche cependant pas la communication. Dave Snyder, directeur de la création chez Firstborn, s'étonne: «Je pensais qu'ils étaient très peu communicatifs, mais la vérité est qu'ils s'échangent en permanence des messages privés, des SMS et des messages Snapchat. Ils le font simplement en silence.»

Sans compter le risque de rupture qui plane entre deux groupes d'employés, soit en forçant le trait «les anciens qui parlent» et «les jeunes qui envoient des messages», les managers s'interrogent sur la qualité de cette communication qui n'inclut en général que deux à trois interlocuteurs, quand l'émulation nécessiterait un travail d'équipe plus global.

Digiday ne dit rien d'un éventuelle déconcentration du travail à cause de la musique écoutée. Mais selon les managers interrogés, ce rejet des plus jeunes employés face à l'échange verbal se retrouve aussi dans leur refus de passer du temps au téléphone à discuter, un élément pourtant au centre de la relation de leur entreprise avec ses partenaires.

Pour le site d'informations MEL, ne jamais quitter ses écouteurs constitue un danger potentiel pour l'entreprise où l'on travaille, mais aussi pour sa propre carrière professionnelle. Selon Max Waber, expert en analyses interrogé par ce site, la quasi-solitude des employés portant des écouteurs toute la journée pourrait même «freiner leurs chances d'obtenir une promotion».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte