Tech & internetCulture

Écoutez «Exit», morceau enregistré en duo par Jean-Michel Jarre et Edward Snowden

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 16.04.2016 à 9 h 48

Le musicien français compare le lanceur d'alertes aux résistants de la Seconde Guerre mondiale.

Cela commence comme un morceau d'électronique «normal» et, au bout de trois minutes et trente secondes, une voix devenue familière surgit: «La technologie peut en fait augmenter la protection de la vie privée.» Elle continue ensuite de parler, de nous raconter comment nos communications personnelles sont épiées par des programmes de surveillance gouvernementaux, à quel point nos données ont de la valeur, et scande, en un «refrain» parlé obsédant: «Et si vous ne vous levez pas pour les défendre, qui le fera?»


Le musicien est connu: il s'agit de Jean-Michel Jarre. Le chanteur, lui, est inhabituel: Edward Snowden. Le Guardian, qui a joué un rôle important dans la constitution du duo, la raconte: quand Jarre a été interviewé par le quotidien britannique en octobre 2015, il a demandé au journal à l'origine des révélations sur le programme de surveillance de la NSA, en juin 2013, s'il pouvait le mettre en contact avec le lanceur d'alertes. Snowden a accepté et les deux hommes ont échangé par Skype, avant que le musicien ne se déplace à Moscou. Aujourd'hui, il raconte au Guardian ce qui l'a attiré chez Snowden:

«La première fois que j'ai lu quelque chose à son propos, il m'a fait penser à ma mère. Elle a rejoint la Résistance en 1941, quand les Français croyaient encore qu'il s'agissait de fauteurs de troubles, et elle m'a toujours dit que quand la société génère des choses que vous ne pouvez pas supporter, vous devez vous élever contre elles.»

«L’innovation, aujourd’hui, c’est d’être dans le présent», nous expliquait déjà Jarre dans un entretien en septembre 2015 –faire appel à quelqu'un comme Snowden s'inscrit bien dans cette logique. Ce dernier a expliqué dans un communiqué de presse la signification qu'il attribuait au titre «Exit»:

«Qu'il s'agisse d'un nom ou d'un verbe, c'est un objectif que nous poursuivons. C'est quelque chose vers quoi nous nous dirigeons. Cela parle d'une action qui pourrait tout changer, d'où nous sommes vers une autre direction. Un départ pour un ailleurs.»

Le lanceur d'alertes est la guest star la plus prestigieuse d'un nouvel album de Jean-Michel Jarre qui en compte beaucoup, plus classiques, comme les Pet Shop Boys, Cyndi Lauper, Julia Holter, Primal Scream ou Gary Numan. Electronica 2: The Heart of Noise sera disponible le 6 mai.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte