Tech & internet

Les réseaux sociaux peuvent prédire la gentrification d'un quartier

Repéré par Valentin Etancelin, mis à jour le 16.04.2016 à 13 h 01

Repéré sur Inverse, EurekAlert !

Les données associées à l'utilisation de réseaux sociaux comme Twitter ou Foursquare permettent de compléter les chiffres du recensement.

Starbucks | Open Grid Scheduler / Grid Engine via Flickr CC License By

Starbucks | Open Grid Scheduler / Grid Engine via Flickr CC License By

Twitter, un moyen efficace pour révéler l’embourgeoisement d’un quartier? Il faut croire que oui. À l’occasion de la WWW2016, la 25e édition de la conférence internationale du World Wide Web organisée à Montréal au Canada, des chercheurs britanniques de l’Université de Cambridge ont démontré l’hypothèse suivante: la forte présence des réseaux sociaux, généralement utilisés par une population détentrice de smartphones, dans un quartier défavorisé permet de rendre compte de l’embourgeoisement de ce dernier.

Pour le démontrer, l’équipe scientifique a récolté pendant dix mois des milliers de données de géolocalisation sur Foursquare et Twitter afin d’analyser les déplacements des utilisateurs. Elle a suivi 37.000 utilisateurs qui se sont rendus dans environ 42.000 lieux différents.

La multiplication progressive des «check-ins» sur le réseau de géolocalisation Foursquare (ils en ont analysé un demi-million au total) au cours de la période dans le quartier de Hackney, dans le nord de Londres, a suscité l'intérêt des chercheurs. Faible économiquement, Hackney a vu sa population se diversifier: aux habitants plus modestes est venue se greffer une population plus bourgeoise. Le constat des chercheurs s'est avéré vrai puisqu'en comparant les données récoltées sur les réseaux sociaux, datant de 2010, avec les chiffres britanniques officiels, les prix de l'immobilier avaient effectivement nettement augmenté alors que le taux de criminalité avait chuté dans le quartier de Hackney. 

Avec une telle étude, les chercheurs montrent qu'il est possible de trouver un bon complément aux chiffres du recensement. Une moyen d'appréhender les changements d'un quartier d'une autre façon afin de mettre en place des politiques pour encadrer le processus de gentrification et d'éviter les tensions qui y sont parfois associées.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte