Culture

Les cinémas AMC renoncent à encourager les SMS dans leurs salles

Temps de lecture : 2 min

Après avoir envisagé d'autoriser, sous certaines conditions, l’utilisation des téléphones et l’envoi de textos, la chaîne de complexes de cinéma AMC a décidé de faire machine arrière.

Shia LaBeouf au cinéma pour regarder ses propres films en continu pendant trois jours, le 11 novembre 2015 | desmonheck via YouTube
Shia LaBeouf au cinéma pour regarder ses propres films en continu pendant trois jours, le 11 novembre 2015 | desmonheck via YouTube

Mise à jour du 15 avril à 17h30: deux jours après son interview publiée dans Variety, Adam Aron, le patron de la chaîne de salles de cinéma américaine AMC, a rétropédalé face aux nombreuses critiques en ligne; dans un communiqué publié le 15 avril, il affirme que les textos ne seront finalement pas autorisés dans les salles de cinéma de la chaîne.

Pour les jeunes générations, se tenir éloigné de son téléphone dans une salle de cinéma le temps d’un film –c’est-à-dire pendant deux ou trois heures– relève-t-il vraiment de l’impossible? Difficile à évaluer mais c’est une éventualité à laquelle les professionnels de l’industrie du cinéma pourraient se préparer.

Afin de continuer à attirer les jeunes spectateurs –les millenials– dans ses salles, la chaîne de complexes de cinéma américaine AMC Entertainment a pendant un temps envisagé de prendre les devants. Dans une interview accordée au magazine Variety le 13 avril, Adam Aron, le patron de AMC Entertainment, disait vouloir «redéfinir [l’]offre de manière concrète afin que les millenials se rendent dans les salles de cinéma en nombre aussi conséquent que les baby-boomers au cours de leur vie».

Live-tweet version texto

Avant de rétropédaler et de revoir sa copie, AMC Entertainment réfléchissait à ouvrir au public des salles «texting-friendly» où l’usage du téléphone serait toléré. Dans certains cas, l’envoi de SMS aurait même pu être encouragé, de manière à ce que les spectateurs interagissent en temps réel sur le film qui est projeté devant leurs yeux. Un live-tweet par texto en quelque sorte.

D’après Adam Aron, il s’agissait là d’une initiative indispensable pour s’adapter aux usages des jeunes générations et continuer de les attirer dans les salles de cinéma:

«Quand vous dites à une personne de 22 ans d’éteindre son téléphone et de ne pas ruiner le film, c’est comme si vous lui demandiez poliment de se couper l’avant-bras gauche. Vous ne pouvez pas demander à une personne de 22 ans d’éteindre son téléphone. Ce n’est pas comme ça qu’ils vivent.»

Si, dans les salles de cinéma d’AMC, l’arrivée des textos devant le grand écran ne se fera «ni aujourd’hui, ni demain, ni dans un futur proche», précise le communiqué d’AMC, Numerama rappelle que, dans d’autres pays, le phénomène a déjà été observé... à même les écrans. En Chine, par exemple, les jeunes connectés raffolent du damnu, une pratique qui consiste à superposer des commentaires sur des vidéos ou des films ou sur un écran secondaire.

Newsletters

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

La brillante adaptation du chef-d'œuvre de Balzac par Xavier Giannoli réussit l'évocation d'une époque passée en suggérant le présent, mais surenchérit sur la noirceur au risque d'un dangereux déséquilibre.

«Succession» nous rapproche de l'expérience collective de «Game of Thrones»

«Succession» nous rapproche de l'expérience collective de «Game of Thrones»

Cette semaine, la grand-messe des séries. 

«Venom 2»: ils ont quand même réussi à faire pire que le premier

«Venom 2»: ils ont quand même réussi à faire pire que le premier

L'ennemi de Spider-Man, qui s'est retrouvé par miracle star de son propre film, a droit aujourd'hui à une suite. Et c'est comme l'adolescence, un peu moche, bête et pas toujours satisfaisant. 

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio