Tech & internet

Un homme a détruit son entreprise à cause d’une ligne de code erronée

Temps de lecture : 2 min

L’utilisation de la commande rm -rf, au potentiel destructeur bien connu des développeurs, a mal tourné.

«Au feu!» | Am + Mo via Flickr CC License by
«Au feu!» | Am + Mo via Flickr CC License by

À cause d’une erreur de code, le propriétaire d’une entreprise d’hébergement de sites internet a accidentellement effacé toutes les données de ses serveurs, rapporte The Independent.

Les sites internet de ses 1.535 clients ont été effacés et son entreprise a donc en quelque sorte disparu. Marco Marsala, l’hébergeur web en question, a utilisé la commande rm -rf [1], qui efface tout ce qu’on lui demande d’effacer. Sauf qu’en raison d’un bug dans le script qu’il avait lancé, au lieu des seules données voulues (dans son cas, de vieilles copies sauvegardées), ce sont «tous les serveurs [qui] ont été effacés, ainsi que les copies de sauvegarde hors site, parce que le stockage était lié au même script».

Le potentiel destructeur de cette commande est bien connu des développeurs. «Une petite coquille ou un oubli peut conduire à des dégâts irrécupérables», résumait le site Tecmint.

«Votre business est fini»

Désespéré, Marsla a partagé son problème sur le site spécialisé Server Fault. Et les réponses des experts ont été cinglantes:

«Je suis désolé de dire que votre entreprise est essentiellement morte, a écrit Sven sur le forum. Il y a peut-être un très faible espoir de récupérer vos données si vous éteignez tout et que vous donnez vos disques à une bonne agence de récupération de données. Ça coûtera extrêmement cher, prendra beaucoup de temps et la probabilité que cela vous sauve demeure très faible.»

Un autre geek, encore plus cassant:

«Votre business est fini. Vous n’avez pas besoin de conseils techniques, vous devez appeler votre avocat.»

Comme le rappelle le site Popular Mechanics, «un ordinateur fera toujours exactement ce que vous lui dites de faire. S’il ne fait pas ce que vous vouliez, c’est que vous avez fait une erreur».

1 — Pour «remove», c’est-à-dire supprimer, et «recursive force», donc qui concerne toute l’arborescence souhaitée sans confirmation de l’utilisateur dossier par dossier Retourner à l'article

Newsletters

Dans les couples formés sur des applis, le malaise de l'anti-romantisme

Dans les couples formés sur des applis, le malaise de l'anti-romantisme

Si de plus en plus d'histoires d'amour commencent par un swipe à droite, les algorithmes ne matchent pas vraiment avec l'idéal fantasmé de la première rencontre.

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d'officiers biélorusses

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d'officiers biélorusses

Les militant·es anti-Lukashenko estiment que les forces de l'ordre ne doivent plus être anonymes.

L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni «like» un tweet porno, une enquête est demandée

L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni «like» un tweet porno, une enquête est demandée

L'ambassade parle d'une «attaque vicieuse» de pirates informatiques.

Newsletters