Monde

Daech menace de mort les musulmans qui font de la politique aux États-Unis

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 15.04.2016 à 10 h 50

Repéré sur New York Daily News, The Daily Beast

Dans sa publication propagandiste, l’État islamique a publié une liste d’«apostats» à abattre.

Keith Ellison, ici le 13 avril 2016 à Washington DC (ALEX WONG/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP), et Huma Abedin, le 16 octobre 2015 à Washington DC (SAUL LOEB/AFP), sont décrits par Dabiq comme des «apostats politiquement actifs» | Montage Slate.fr

Keith Ellison, ici le 13 avril 2016 à Washington DC (ALEX WONG/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP), et Huma Abedin, le 16 octobre 2015 à Washington DC (SAUL LOEB/AFP), sont décrits par Dabiq comme des «apostats politiquement actifs» | Montage Slate.fr

Dans le numéro daté du 13 avril 2016 du magazine anglophone Dabiq, les propagandistes de Daech s’en prennent violemment aux musulmans qui font de la politique en Occident. Les communicants du groupe djihadiste ont en effet publié une liste d’«apostats» à abattre, dont plusieurs imams américains et des personnalités politiques musulmanes en Angleterre, au Canada et aux États-Unis, rapporte le New York Daily News.

L’article est intitulé «Tuez les imams infidèles en Occident» et encourage les supporters de Daech à «mener leur propre djihad avec les ressources disponibles (couteaux, armes à feu, explosifs, etc.) pour tuer les croisés et autres mécréants et apostats».

Parmi les cibles, il y a notamment le député du Minnesota Keith Ellison, le premier musulman américain à avoir été élu au Congrès, et Huma Abedin, la conseillère d’Hillary Clinton.

Ces personnalités politiques sont décrites comme des «apostats politquement actifs» qui «sont impliqués dans la politique des mécréants». L’article cite Abou Bakr al-Baghdadi, le leader de Daech, qui explique que, «pour ceux qui sont pris avant de s’être repentis, il n’y a pas de pardon possible et ils devront recevoir une punition douloureuse et fatale».

Le député Keith Ellison a répondu ainsi à sa présence sur cette liste:

«Le fait que Daech me considère comme un ennemi signifie que je me bats pour la justice, la tolérance et un monde plus ouvert.»

Liste noire

Le site Daily Beast a interviewé Suhaib Webb, un des trois imams américains sur la liste noire de Daech: il dit avoir déjà été contacté par le département de Sécurité intérieure (Homeland Security) pour sa protection. Selon lui, il est ironique qu’il soit ainsi ciblé par Daech alors qu’il est aussi accusé d’être un extrémiste islamiste par l’extrême droite américaine:

«Si des gens comme moi sont des extrémistes radicaux, alors pourquoi sommes-nous menacés de mort par Daech?»

Comme le note Dean Obeidallah dans un autre article du Daily Beast, la plupart des musulmans cités par Daech ont déjà été critiqués par la frange islamophobe de la droite américaine. Par exemple, le député Keith Ellison et Huma Abedin ont été tous les deux accusés d’êtres des agents des Frères musulmans...

Une avocate musulmane américaine a réagi ainsi à la diffusion de cette liste:

«Félicitations aux leaders musulmans en Occident qui sont sur la liste noire de Daech dans Dabiq. Ça veut dire que vous faites bien les choses. Je serais inquiète si ils vous aimaient.»

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte