France / Monde

Les Italiens responsables de la mort de dix soldats français en Afghanistan?

Temps de lecture : 2 min

Si dix soldats français sont morts en Afghanistan en août 2008, ce serait à cause des troupes italiennes. Selon une enquête du Times, les services secrets italiens auraient payé des dizaines de milliers de dollars aux chefs militaires talibans, pour garder le calme dans la zone de Sarobi, dans l'est de Kabul, contrôlée par un contingent italien.

Les Italiens, au moment de quitter la zone pour laisser la relève aux Français, n'auraient pas informé ces derniers de ce fonctionnement, par ailleurs reconnus comme «sensé» par un cadre supérieur de ll'Otan.

En août 2008 donc, une fois les Italiens partis, deux pelotons français — une soixantaine d'hommes — se déplacent vers les montagnes au nord de Sarobi, convaincus de rentrer dans une zone de relative calme, où les Italiens avaient subi, en un an, une seule perte. Une zone où, selon les médias, les Italiens avaient remporté un large succès dans leurs opérations, précise le quotidien britannique.

Les Français se font alors attaquer par surprise par les Talibans. Pas assez équipés, sans support d'aviation ni d'artillerie... le bilan est lourd: 10 morts et 21 blessés. Les insurgés, composés de Talibans et combattants du groupe Hizb-e-Islami, mutilent les corps des soldats et se font photographier avec leur vestes militaires et objets personnels.

Selon les services secrets américains, les Italiens avaient organisé ces versements pour garder la situation sous contrôle et regagner la confiance de l'opinion publique italienne. Le gouvernement italien confronté à une vague des fortes critiques pour son implication en Afghanistan, nie ces révélations.

[Lire l'article complet sur le Times]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une:Tireur de précision du 2e Régiment étranger d'infanterie (France) en Afghanistan en 2005. Wikimedia

A lire aussi sur le sujet: «L'Afghanistan, un nouveau Vietnam» et «Il ne faut pas rester en Afghanistan»

Newsletters

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio