HistoireMonde

La Russie va dépenser 170.000 euros pour l’entretien du corps de Lénine

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 14.04.2016 à 9 h 49

Repéré sur The Atlantic, BBC

Le gouvernement russe a révélé le coût pour l’année 2016 des procédures cosmétiques visant à conserver le corps embaumé de Lénine.

Cérémonie commémorant les 82 ans de la mort de Lénine sur la place Rouge, à Moscou, le 21 janvier 2016 | KIRILL KUDRYAVTSEV/AFP

Cérémonie commémorant les 82 ans de la mort de Lénine sur la place Rouge, à Moscou, le 21 janvier 2016 | KIRILL KUDRYAVTSEV/AFP

Un site officiel du gouvernement russe vient de publier le coût de l’entretien de la dépouille de Lénine pour l’année 2016: 13 millions de roubles, soit plus de 170.000 euros, rapporte la BBC.

L’agence gouvernementale qui gère ce budget a annoncé qu’un fournisseur de «travail biomédical dédié à la conservation de l’image de Vladimir Lénine» avait été embauché mais n’a pas précisé quelle était l’équipe en question. Depuis la mort de Lénine, en 1924, c’est le Centre russe de technologie et de recherche biomédicale qui s’occupe en général des réparations du corps embaumé.

La révélation du coût de ces procédures cosmétiques ne va probablement pas augmenter la popularité du mausolée: selon un sondage en ligne mené sur plus de 8.000 Russes, 62% pensaient que l’ancien leader bolchévique devrait être enterré plutôt que de rester dans son cercueil en verre.

Bain de jouvence

Mais le président Vladimir Poutine est contre cette idée. Comme le rappelle The Atlantic, il a récemment comparé le mausolée sur la place Rouge aux reliques de saints exposées dans les monastères orthodoxes.

La presse russe n’a pas indiqué si le coût d’entretien était aussi élevé chaque année. Ce qui est sûr, c’est que le maintien en forme du corps est un processus très complexe.

En 2015, un article du magazine Scientific American expliquait par exemple que les cils du fondateur de l’Union soviétique avaient dû être remplacés et qu’une peau artificielle avait été substituée à la peau d’origine. Tous les deux ans, la dépouille est plongée dans un bain de jouvence contenant de l’alcool, de la glycérine et de l’acétate de potassium. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte