Boire & manger

Ce gâteau «goutte de pluie» est beau mais a-t-il du goût?

Mélissa Bounoua et Kristin Hohenadel, mis à jour le 13.04.2016 à 16 h 53

Cette création pâtissière japonaise à l’eau, importée aux États-Unis par un chef new-yorkais, ne ravira pas forcément tous les palais amateurs de gâteaux.

Photo d'un gâteau «goutte de pluie» | Tim Ireland

Photo d'un gâteau «goutte de pluie» | Tim Ireland

Le bagel arc-en-ciel, le sushi burger, le cronut (croissant et donut)... Les croisements alimentaires se multiplient et agacent à chaque fois gastronomes et amateurs de bons produits. À l’opposé, le «raindrop cake» ressemble à une simple goutte de pluie, comme son nom l’indique en anglais. Ce gâteau minimaliste peut-il convaincre les palais les plus aiguisés? Un gâteau à l’eau peut-il avoir du goût?

«C’est une goutte de pluie légère, délicate et rafraîchissante faite pour votre bouche», écrit le chef à l’origine de ce gâteau sur un site dédié tout entier à cette pâtisserie d’un nouveau genre. Basé à New York, Darren Wong s’est inspiré d’un dessert japonais typique: le mizu shingen mochi, fait à partir d’eau, d’agar-agar (un produit gélifiant) et servi avec de la farine de germes de soja torréfiés (kinako, en japonais) et un sirop de sucre de canne (kuromitsu). 

L’inspiration lui est venue d’une scène du film d’animation 1001 pattes dans laquelle une fourmi s’attaque à une goutte d’eau. Ce qui l’a amené à se demander quel serait vraiment le goût d’une goutte de pluie.

Darren Wong explique avoir voulu le tester sur le marché américain après avoir compris sa popularité au Japon. Il raconte qu’il lui a fallu beaucoup de tests (et d’échecs), avec différents types d’agar-agar et de gélatines, pour arriver à la consistence parfaite:

«Le gâteau doit garder sa forme tout en ayant la texture de l’eau. C’est un cauchemar à conserver et à transporter. Chacun des gâteaux doit être emballé individuellement et de manière à ce qu’il soit protégé des mouvements et des variations de température.»

L’important pour lui, c’est la texture et le goût assez fort et sucré apporté par les accompagnements, notamment le goût proche de celui de la noisette des germes de soja torréfiés présentés sous forme de farine.

Avec sa commercialisation aux États-Unis, et notamment sur un marché branché de Brooklyn, à New York, les avis se multiplient et permettent ainsi de se faire une plus précise idée du goût de cette goutte d’eau solide.

Tim Ireland

À la première bouchée, cette journaliste de BuzzFeed semble confuse. Elle affirme d’entrée que cela n’a pas du tout le goût de gelée attendu. Non, cela se dissout plutôt directement et ressemble vraiment à une goutte de pluie qui serait tombée dans votre bouche, décrit-elle. Elle est surprise de reconnaître que ce qu’elle a senti en le mangeant soit aussi proche de l’idée qu’elle se faisait du goût d’une goutte d’eau. 

Tim Ireland

L’effet de suprise passé, le problème le plus important réside dans l’absence de goût de l’eau (même s’il y a beaucoup de débats sur la question). Mais la journaliste estime que le sirop de sucre de canne et la farine de germes de soja torréfiés sont à servir avec plus de gâteaux tant elle les a appréciés. Le mariage des ingrédients fonctionne donc bien. En revanche, pour la «goutte d’eau» elle-même, elle dit n’avoir jamais testé quelque chose d’aussi bon et rafraîchissant... qui ait aussi peu de goût.

Tim Ireland

C’est donc l’effet en bouche qui est la grande force de ce gâteau plus que son goût lui-même.

Et l’autre souci auquel vont être confrontés les amateurs de pâtisserie qui voudraient tester le «raindrop cake», c’est que ce gâteau ne ressemble pas aux autres gâteaux. Pas de couleur, pas de mousse, pas de crème, pas de biscuit, pas de sucre, pas de farine... 

Tim Ireland

Et à regarder la confection du «raindrop cake» grâce à cette recette sur YouTube, certains pourraient croire qu’il s’agit simplement de faire bouillir de l’eau pour le préparer.
 

 

Si la beauté de cette «goutte» a poussé le photographe Tim Ireland à en faire des photos (un défi puisque le gâteau peut se décomposer rapidement en fonction de la température), cette forme trop parfaite évoque tout de même à certains... un implant mamaire. Or l’apparence de ce que l’on mange compte parfois autant que le goût: il n’y a qu’à voir combien les Américains apprécient les gâteaux de toutes les couleurs pleins de crème –et qui sont pourtant loin d’être délicieux. Ou comment les pâtissiers du monde entier redoublent de créativité, de Paris à Tokyo, pour parfaire l’apparence de leurs gâteaux.

Tim Ireland

Ce minimalisme d’un dessert qui n’apporte aucune calorie pourrait donc décevoir les amateurs de gâteaux crémeux et sucrés. Le «raindrop cake» est beau, mais trop beau. 

Mélissa Bounoua
Mélissa Bounoua (93 articles)
Rédactrice en chef adjointe de Slate.fr
Kristin Hohenadel
Kristin Hohenadel (8 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte