FranceTech & internet

L'autre femme qui a vu Abaaoud, Agnès Saal et Caravage: les sept articles capitaux du 12 avril

Repéré par Mélissa Bounoua, mis à jour le 12.04.2016 à 8 h 24

Repéré sur L'Obs, The Washington Post, The Guardian, Racked, Le Monde

Votre journée pourra commencer après la lecture de ces sept articles.

Agnès Saal à sa sortie du tribunal de Créteil, le 11 avril 2016 | Lionel Bonaventure / AFP

Agnès Saal à sa sortie du tribunal de Créteil, le 11 avril 2016 | Lionel Bonaventure / AFP

L'autre femme qui a vu Abdelhamid Abaaoud

«C'est important que le monde sache que je suis musulmane moi-même.» L'autre femme qui a rencontré Abdelhamid Abaaoud deux jours après les attentats de Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015 a parlé au Washington Post. Cette femme, d'une quarantaine d'années, qui était avec Hasna Aitboulahcen lorsque celui qui est considéré comme l'organisateur de ces attentats cherchait à se loger est entrée en contact avec la police, et a donné des infos qui ont mené à l'assaut du 18 novembre. «Il nous a dit que nous étions des moutons égarés, et qu'il voulait tous nous faire exploser.»

Le montant de l'amende était-il assez élevé?

4.500 euros: le montant de l'amende que devra payer l'ancienne présidente de l'INA, Agnès Saal, semble bien faible à côté des sommes qu'elle a dépensées en taxi. Elle était accusé d'avoir détourné plus de 23.000 euros de fonds publics entre mai 2014 et avril 2015 pour payer 685 courses réalisées via le prestataire Taxis G7. L'explication du montant tient au système judiciaire français, et en particulier a fait qu'Agnès Saal a plaidé coupable, explique L'Obs.

Les cartographes de la guerre en Syrie

Ils sont amateurs mais veulent aider à délimiter la progression de Daec en Syrie et en Irak. Sur internet, quelques cartographes amateurs, qui vivent en Syrie, dans les pays voisins mais aussi en Europe et en Amérique du Nord, construisent des cartes pour détailler l'avancée de l'organisation terroriste. National Geographic a parlé à certains d'entre eux. Dont Robert Cross, un scientifique spécialiste du cerveau au Canada, passionné de cartographie.

Le web dont on rêve?

Et si internet ressemblait un peu moins à un lieu de harcèlement et de violences? Face à des institutions désemparées et peu réactives, The Guardian lance le débat avec une série d'articles pour construire un web moins agressif, «le web que l'on veut», titre l'éditorial du quotidien britannique. Vaste tâche étant donné le côté protéiforme du média. Mais la tentative vaut d'être suivie.

Le Caravage était dans le grenier

Le monde est sur le point de découvrir une toile du peintre Caravage (1571-1610), apparemment oubliée dans le grenier d'une maison dans la région de Toulouse pendant 150 ans et retrouvée dans un parfait état. Si l'authentification se confirme, ce serait «la toile la plus importante, et de loin, révélée ces vingt dernières années, d’un des génies de la peinture universelle», résume un expert au Monde. Elle est estimée à cent-vingt millions d'euros.

La librairie de l'amour

Une librairie où l'on ne trouve que des romans d'amour ou érotiques. C'est la deuxième du genre, elle se trouve en Californie aux États-Unis (l'autre est en Australie) et est gérée par deux sœurs qui adorent ce type de livres depuis toujours. Le site Racked est allée la visiter

Le train invisible

L'architecte japonaise du Louvre Lens travaille à la création d'un train presque invisible. Connue pour ses bâtiments translucides, Kazuyo Sejima a été approchée par le groupe Seibu au Japon pour penser ces trains qui se fonderaient dans le paysage d'ici 2018.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte