Tech & internet

Un bug numérique fait vivre un enfer à une famille de fermiers du Kansas

Repéré par Valentin Etancelin, mis à jour le 12.04.2016 à 10 h 00

Repéré sur Fusion

Aux États-Unis, une entreprise qui analyse la géolocalisation des adresses IP renvoie vers celle d’une ferme lambda lorsqu'elle n'arrive pas à déterminer de lieu précis. Attirant toutes sortes de mécontents.

Capture d'une carte des États-Unis, Google Maps | DR

Capture d'une carte des États-Unis, Google Maps | DR

Voleurs d’identité, escrocs, fraudeurs... Voilà maintenant quatorze ans que les habitants de la ferme de Joyce Taylor, située à Potwin, dans le Kansas aux États-Unis, sont victimes de harcèlement, insultes, et autres menaces, rapporte le site Fusion. La source de tous ces maux: MaxMind, une entreprise américaine de cartographie numérique, qui renvoie vers l'adresse IP de la famille quand elle ne parvient pas à déterminer une véritable localisation. 

En 2002, l'entreprise, basée dans le Massachussetts, décide d’offrir aux entreprises qui le souhaitent, la possibilité de connaître le numéro d'identification de chaque réseau informatique, à savoir l’adresse IP d’un utilisateur. L’idée: leur permettre d’adresser, par exemple, des publicités ciblées ou des lettres d’avertissement, de type Hadopi. 

Envoyer des voitures à travers le pays pour détecter les réseaux de wi-fi, enregistrer leur emplacement physique, recueillir des informations via des applications sur les smartphones… Maxmind dispose de nombreux moyens pour obtenir ces fameuses adresses IP. Seul hic, ça ne fonctionne pas à tous les coups. Si la firme sait seulement que l’adresse IP se trouve aux États-Unis, elle va automatiquement la localiser vers le centre du pays, au nord du Kansas, près de sa frontière avec le Nebraska. Plus précisemment, dans la cour de la ferme de Joyce Taylor. 

Des menaces à répétition

Si l’anecdote peut paraître anodine, elle a en réalité causé bien des torts à la propriétaire de la ferme et à ses occupants. Entre les visites surprises des agents du FBI, des ambulances à la recherche de personnes suicidaires, et des individus venus fouiner dans sa grange, Joyce Taylor en a fait les frais. Une fois, quelqu'un a même laissé une toilette cassée dans l’allée de la ferme. Les raisons de cette menace glauquissime? Joyce Taylor n’en avait aucune idée la semaine dernière. «Mes parents avaient une réputation en or. Ma famille a toujours été dévouée à la communauté. Nous n’avons jamais eu d’ennemis», raconte la fermière.

Des cas similaires de géolocalisation par défaut se sont produits aux États-Unis. Toutefois, la ferme des Taylor, avec plus de 600 millions d’adresses IP à sa localisation, bat tous les records. MaxMind travaille aujourd'hui avec près de 5.000 entreprises. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte