Tech & internet

Faites très attention aux emojis que vous envoyez et à leur sens

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 11.04.2016 à 11 h 36

Repéré sur GroupLens, Unicode.org

Les emojis ont beau être universels, ils ont un design différent selon les marques, entraînant parfois des significations trompeuses...

Montage Slate.fr

Montage Slate.fr

Nous sommes en 2016 et, difficile de nier l’évidence, les emojis, ces petits dessins d’origine japonaise, ont envahi nos échanges. Que ce soit sur les réseaux sociaux, par texto ou même dans les e-mails, plusieurs milliards sont échangés chaque jour. Après tout, quoi de mieux qu’un grand sourire (ou un caca souriant) pour apporter un peu de légèreté aux messages qui auraient été un peu froids autrement?

Sauf qu’un emoji, malgré la régulation par l’Unicode Consortium, est représenté sous des traits différents suivant la marque du téléphone (et ce, parfois de manière frappante). Et cette multiplicité des versions d’un même emoji peut entraîner des divergences d’interprétation et des malentendus, souligne une étude menée par le GroupLens de l’université du Minnesota

 

Source: GroupLens

Confusion

«Pour comprendre si la diversité des “polices emojis” peut fausser la communication, mes collègues et moi avons mené un sondage pour comparer la façon dont les gens interprètent les emojis, écrit Hannah Millier, l’une des auteures de l’étude. Nous l’avons fait pour cinq plateformes (Apple, Google, Microsoft, Samsung, LG) et vingt-deux des emojis les plus anthropomorphiques.» Résultat: cette divergence d’interprétation peut atteindre deux points sur une échelle allant de -5 à +5.

Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont demandé aux participants de décrire ces emojis avec des mots et de noter leur sentiment (positif ou négatif) vis-à-vis de celui-ci. Par exemple, le «visage grimaçant avec des yeux souriants» est connoté négativement pour les utilisateurs d’iPhones (-1) et bien plus positivement (+4) chez les personnes utilisant un téléphone Samsung, LG ou Google.

Source: GroupLens

Autre exemple signalé par les chercheurs: l’emoji «personne levant les bras au ciel en signe de célébration», signifie «stop» ou «applaudir» pour les utilisateurs d’iPhone mais «faire des louanges» ou «main» chez les personnes propriétaires de téléphones Google.

Reste que le dessin n’est pas le seul responsable des problèmes d’interprétation des emojis. Les chercheurs ont noté des différences de sens donné à un même symbole. «Dans le cas de l’emoji Apple du visage grimaçant avec des yeux souriants, écrit Hannah Miller, il y a des gens qui le trouvaient plus positifs alors que d’autres le jugeaient très négatifs.» Il est donc avéré que ces petits dessins, censés apporter plus de sentiments et de sens dans nos messages, peuvent parfois rendre les échanges plus confus qu’autre chose. Que les adeptes de la langue française se rassurent: les mots ont donc encore de beaux jours devant eux.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte