Tech & internetScience & santé

La science sait à quel âge vous aurez le plus d'amis (et c’est assez triste)

Repéré par Alexis Patri, mis à jour le 11.04.2016 à 11 h 53

Repéré sur The Conversation, Washington Post

Des chercheurs ont étudié l’évolution du cercle social au cours de la vie.

Le nombre d'amis proches croît jusqu'à 25 ans | Octavio Ruiz Cervera du photographe via Flickr CC License by

Le nombre d'amis proches croît jusqu'à 25 ans | Octavio Ruiz Cervera du photographe via Flickr CC License by

Passé 25 ans, votre nombre d’amis baissera inexorablement jusqu’à votre mort. Cette joyeuse nouvelle —dont on se serait peut-être passé— a été annoncée par le Washington Post, qui s’appuie sur une étude menée par des chercheurs des universités d’Aalto (Finlande) et d’Oxford (Royaume-Uni).

Nous aurions un contact privilégié avec un peu moins d’une vingtaine de personnes en moyenne au moment de ce pic de popularité. Cette conclusion est aussi corroborée par d’autres études scientifiques montrant que le cercle social se réduit passé le quart de siècle.

Le site de vulgarisation scientifique The Conversation souligne que «les grands événements de la vie qui viennent avec l’âge, à l’image du mariage et des enfants, poussent les gens à passer davantage de leur temps à socialiser avec un petit nombre de membres de la famille et d’amis. Plus tard, la retraite, les problèmes de santé et la mort des partenaires et des amis peuvent laisser les personnes socialement isolées». Un réjouissant programme.

Conversations téléphoniques

Autre fait intéressant, les hommes se feraient davantage de nouveaux contacts que les femmes jusqu’à 40 ans, âge où la tendance s’inverse. 

Les chercheurs expliquent avoir travaillé en étudiant les appels émis par 3.200 Européens. Ils ont pris en compte la fréquence avec laquelle les enquêtés appelaient chacun de leur correspondant, ainsi que la durée de chaque appel.

Une méthode étonnante quand on sait que les jeunes sont ceux qui utilisent le moins leur téléphone pour téléphoner. Elle pourrait cependant expliquer ces tristes résultats concernant les personnes âgées. Souvent moins au fait des technologies, le troisième âge favorise encore le téléphone fixe et les rencontres réelles, deux éléments non pris en compte par les chercheurs d’Oxford et Aalto. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte