Tech & internet / Santé / Monde

Tu t'es vu quand t'as bu trois verres?

Temps de lecture : 2 min

Le brésilien Marcos Alberti a photographié ses amis à différents stades d'ivresse dans le cadre de son Wine Project.

Photo: Marcos Alberti
Photo: Marcos Alberti

Slate s'était déjà demandé si boire rendait vraiment plus beau. C'est au tour du photographe Marcos Alberti de se poser la question, comme l'a remarqué le site de l'hebdomadaire américain AdWeek. Le brésilien a profité d'une soirée dans son studio pour photographier ses amis avant qu'ils ne commencent à boire, puis après un, deux et trois verres de vin.

Ce qui n'était qu'une blague est devenu un véritable travail photographique, le Wine Project, que Marcos Alberti illustre avec un dicton au sujet du vin qu'il dit particulièrement apprécié: «Le premier verre est pour manger, le deuxième verre est pour l'amour et le troisième verre est pour mettre le bordel.»

Au vu des clichés, difficile de dire si l'alcool, et ici le vin, rendent plus beau ou non. Bu en soirée avec des amis, il semble en tout cas qu'il fasse beaucoup rire et sourire. L'ensemble du Wine Project est disponible sur le site de Marcos Alberti.

Slate.fr

Newsletters

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Des journalistes de The Atlantic estiment que plus de 350 journalistes ont perdu leur emploi en partie en raison des statistiques données par Facebook.

Un logiciel pourrait permettre de retrouver les fabricants d'armes imprimées en 3D

Un logiciel pourrait permettre de retrouver les fabricants d'armes imprimées en 3D

PrinTracker permet de tracer un objet en identifiant l'imprimante 3D qui l'a créé.

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

L’acteur chinois redoutait de se faire déposséder de ses techniques d’arts martiaux si un studio américain les numérisait.

Newsletters