France

«Le mouvement "Nuit Debout" peut s’éteindre, ou être un premier signal»

Temps de lecture : 2 min

Gaël Brustier et Dominique Reynié étaient invités de l'émission «Politique» sur France 24, en partenariat avec Slate.fr.

Gaël Brustier, chercheur au Cevipof et chroniqueur pour Slate.fr, et Dominique Reynié, directeur général de Fondapol et conseiller général LR de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, étaient, vendredi 7 avril, invités de «Politique» sur France 24, en partenariat avec Slate.fr.

Interviewé par Roselyne Febvre (France 24) et Jean-Marie Colombani (Slate.fr), il sont revenus sur le mouvement «Nuit Debout», qui anime notamment la place de la République à Paris depuis une bonne semaine. Gaël Brustier a ainsi jugé que ce mouvement, auquel il a consacré un article, «dépasse largement la contestation de la loi El Khomri». Dominique Reynié a lui pointé que s'y manifestait «un monde particulier qui n'est pas celui des précarisés tel qu'il existe en France» et que «le mouvement peut s’éteindre, ou être un premier signal».

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters