Science & santé

Panasonic dit avoir créé l’outil de prévision météo le plus précis du monde

Repéré par Léo Roynette, mis à jour le 07.04.2016 à 18 h 30

Repéré sur Ars Technica

Grâce à une technologie plus précise et un super-ordinateur, Panasonic affirme avoir dépassé les géants américain et européen des prévisions météorologiques.

Employé de Météo France à Toulouse le 23 février 2015 (image d’illustration) | PASCAL PAVANI/AFP

Employé de Météo France à Toulouse le 23 février 2015 (image d’illustration) | PASCAL PAVANI/AFP

Plutôt que de reprendre les données météo officielles intergouvernementales comme le font la plupart des entreprises météo privées, Panasonic a décidé de développer sa propre agence de prévisions météorologiques. L’entreprise vient même d’annoncer avoir mis au jour un tout nouveau système de prévision météo plus efficace que n’importe quel autre dans le monde. Neil Jacobs, scientifique en charge de ce projet nommé Panasonic Weather Solutions, a confié à Ars Technica dans une interview exclusive les secrets de cette réussite.

Leur atout: un super-ordinateur disposant de 11.000 cœurs capable de créer ses propres modèles d’imagerie météo à partir des informations récupérées par des capteurs de technologie Tamdar (Tropospheric Airborne Meteorological Data Reporting) embarqués sur des avions de ligne. Tandis que les autres organismes de météo utilisent une autre technologie aérologique, du nom d’Amdar (Aircraft Meteorological Date Relay), qui est moins performante. En effet, en plus de prélever des données sur la température et la force du vent, Tamdar mesure également l’humidité, les turbulences et le givrage, précise l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA).

«Nous avons commencé le programme de développement global en 2008 et sommes finalement arrivés [fin 2015] à un niveau qui surpasse celui du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT)», précise Neil Jacobs.

«Annonce spectaculaire»

Pour prouver sa supériorité, Panasonic Avionics Corporation a mené un test comparatif où les différents systèmes de prévisions sont testés dans les mêmes conditions météorologiques sur une durée d’au moins trente jours. Ce test, nommé «coefficient des anomalies de corrélation (ACC)», accouche par la suite d’un score: plus celui-ci est élevé, plus le modèle de prévision est précis. Résultat: 926 pour Panasonic, 923 pour le CEPMMT et seulement 908 pour la NOAA.

Toutefois, certains observateurs restent relativement prudents quant à cette supposée supériorité. Cliss Mass, professeur de sciences atmosphériques à l’Université de Washington, est l’un d’eux:

«[Neil Jacobs] ne montre pas beaucoup de résultats. Il fait là une annonce spectaculaire. Si ce qu’il dit est vrai, c’est extraordinaire.»

Voilà qui devrait quoi qu’il en soit donner un coup de pied dans la fourmilière du marché de la météo, comme l’explique Ryan Maue, de l’agence de météo privée américaine Weather Bell, à Ars Technica:

«S’il est difficile de déclarer un gagnant dans cette guerre de modèles météo ou de dire que Panasonic est meilleur que la NOAA ou le CEPMMT, il est clair qu’il s’agit là d’un modèle compétitif qui a de la valeur pour un potentiel utilisateur.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte