Partager cet article

Comment des lardons ont failli briser l'amitié franco-italienne

Lardons, par Joy,  via Flickr

Lardons, par Joy, via Flickr

Le Démotivateur food a publié une vidéo donnant la recette des pâtes à la carbonara. Et là tout a basculé.

On oublie trop souvent que les relations diplomatiques entre deux pays ne tiennent qu’à une vermicella. Des années d’efforts acharnés pour maintenir un rapport serein et amical peuvent être anéanties en quelques secondes. 32 secondes précisément.

 

Je résume:

Le site Démotivateur Food, adepte des recettes ultra-rapides en vidéos et qui connait un succès fulgurant, a commis un sérieux faux-pas en présentant sa propre version de la célèbre carbonara italienne et c’est toute l’Italie qui s’est soulevée comme un seul homme devant ce camouflet

Paf, l’incident diplomatique. (La vidéo a même été retirée du site du Démotivateur!). Et c’est une nouvelle fois la culture gastronomique italienne qui est lâchement piétinée au nom du prétendu et sacro-saint droit à la créativité. Parce que non seulement la recette est à des années lumières de la véritable Carbonara appréciée par les Italiens en général et les Romains en particulier, mais elle est en plus tout simplement dégueulasse.

Un œuf cru, de la crème fraîche, des lardons bouillis, le tout sur des pates trop cuites. J’ai deux questions: 

1° Où est la créativité? 

2° Qui peut bien vouloir manger ça ? Je veux dire, hormis sous la torture? Qu’est-ce qui peut se passer dans la vie de quelqu’un pour qu’en regardant cette vidéo il se dise:

«Oh super je vais manger ça ce soir #yummy #onvaseregaler #foodporn!»

Sans parler de ces pauvres farfalles qui n’ont rien à faire là-dedans mais qui en plus sont très probablement indigestes parce que beaucoup trop cuites. Il n’en fallait donc pas plus pour que les Italiens aillent par centaines exprimer leur juste fureur sur les pages Facebook relayant la vidéo.

«Vous avez déjà la Gioconda, vous pouvez laisser la Carbonara tranquille?», «De toutes façons vous n’êtes bons qu’à perdre la finale de la coupe du monde!», «Si ma grand-mère avait vu ça elle aurait jeté ses savates sur l’écran!»

Il Corriere della Sera, La Stampa, Dissapore, Huffington Post Italia, la Repubblica et toutes les radios italiennes: pire qu’un coup de tête, le mal est fait, l’article est repris partout et l’Italie entière découvre horrifiée le sort que la France réserve aux farfalle et aux lardons. On attend un tweet de Matteo Renzi sur ce facheux sujet à tous moments.

Ce n’était pourtant pas faute de prévenir la France. Vous m’aviez trouvée un tantinet excessive pour quelques centilitres de crème fraiche dans la carbonara? Ce n’est rien face au courroux de toute l’Italie contre ceux qui touchent à ce qu’elle a de plus cher –la pasta, donc. D’autant plus lorsque la trahison vient, par dessus le marché, tout droit de sa propre famille–  les cousins français. Ce serait arrivé aux Etats-Unis, ça n’aurait pas fait sourciller les Italiens, mais en France?! Non è possibile!

La plupart des Français connaissent le bonheur de la pasta al dente

C’est pourquoi je tiens à rassurer nos amis italiens: la plupart des Français connaissent le bonheur de la pasta al dente et n’y renoncerait pour rien au monde, pas même pour quelques likes sur une photo instagram. Que ce ne sont pas quelques fous qui empêcheront le bon goût d’arriver jusque dans nos assiettes et que ces vendus du fav ne parviendront jamais à abîmer l’amour des Français pour la cuisine italienne. Il suffit de voir les réactions tout aussi outrées des commentateurs français sous la vidéo de Démotivateur Food.

Ils sont des milliers, que dis-je, des millions à cuisiner la carbonara comme à Roma, avec amour et enthousiasme —mises à part quelques chèvres égarées mais croyez-moi j’en ai fait une affaire personnelle– à redorer le blason de la gastronomie italienne en France, et à répandre la bonne parole pour que non, plus jamais on ne laisse qui que ce soit piétiner impunément le coeur de nos cousins italiens.

Parce qu’en dépit de toutes nos chamailleries, les Français et les Italiens partagent le même goût des choses bien faites, le même amour pour les produits et ceux qui les font, le même respect pour le terroir et les traditions gastronomiques.

En revanche tôt ou tard, il vous faudra rendre des comptes, chers Italiens courroucés par l’outrage fait à la divine carbonara (cinq ingrédients en tout et pour tout, des pates, des oeufs, du guanciale, du pecorino romano et du poivre. Basta) de vos propres crimes contre la gastronomie d’oltr’alpe. Un jour il faudra qu’on affronte le sujet du sucre glace sur le pain au chocolat (ou la chocolatine, la France est encore coupée en deux sur ce sujet). Sachez que le pays de la Révolution a fait couper la tête de rois pour beaucoup moins que ça: une simple histoire de brioche.

***

PS: Et pour les amateurs, nous avons la VRAIE vidéo de la recette de la carbonara: 

 

La vraie recette italienne des pâtes à la carbonara

Posted by Slate.fr on Thursday, April 7, 2016

Retrouvez d'autres recettes en vidéo dans notre playlist YouTube dédiée et sur notre page Facebook.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte