Monde / Culture

Un orchestre suédois ne joue qu'avec des instruments en glace

Temps de lecture : 2 min

L’Ice Music électrifie ses créations givrées lors de véritables concerts.

Capture d’écran de la vidéo de l’orchestre Ice Music réalisée par P2Photography
Capture d’écran de la vidéo de l’orchestre Ice Music réalisée par P2Photography

Voilà qui pourrait égayer les longues nuits d’hiver pluriannuel à Winterfell. Nos cousins américains de Slate.com ont rencontré Tim Linhart, un sculpteur qui crée depuis vingt ans de véritables instruments de musique en glace.

Quasi mystique, l’homme est tombé amoureux des sons produits par ses créations. «Mes instruments sont fait d’eau gelée et nous sommes faits d’eau fondue, déclare-t-il. Cette connexion physique crée la possibilité d’une connexion spirituelle.»

«Icetruments»

L’Américain installé dans la ville de Luleå en Suède a créé un orchestre, l’Ice Music, qui fonctionne uniquement avec ce qu’il nomme ses «icetruments». Il reprend autant de la musique traditionnelle suédoise que le Final Countdown d’Europa.

Mais –on ne vous apprend rien– la glace fond, ce qui rend difficile l’utilisation prolongée de ces instruments en concert, d’autant que le public dégage de la chaleur. Or, en se déformant, violons et percussions de glace se désaccordent. Pour régler ce «désastre total», Tim Linhart a creusé dans la neige un grand igloo à deux dômes (visible dans la vidéo ci-dessous) qui rejette la chaleur de la foule à l’extérieur et conserve ainsi instruments et musiciens au frais.

Newsletters

Mais à quoi joue Macron sur la scène internationale?

Mais à quoi joue Macron sur la scène internationale?

Le président français entend rebattre les cartes de l'OTAN et de l'Union européenne. Plus vite le reste de l'Europe y verra une aubaine, mieux ce sera.

Haute mer, le Far West des océans

Haute mer, le Far West des océans

Entre pêche illégale et traite d'êtres humains, les eaux internationales constituent un espace de non-droit que les institutions ont toutes les peines à réguler.

Il y a trente ans, un pasteur hongrois précipitait la chute de Ceaușescu

Il y a trente ans, un pasteur hongrois précipitait la chute de Ceaușescu

Le 16 décembre 1989, les autorités exfiltraient le religieux anticommuniste László Tőkés de son église de Timișoara: l'étincelle qui allait déclencher la révolution roumaine.

Newsletters