LGBTQMonde

Pour leurs unes, les médias LGBT préfèrent les hommes blancs et hétéros

Repéré par Alexis Patri, mis à jour le 07.04.2016 à 16 h 19

Repéré sur Fusion.net

Les couvertures des magazines LGBT Out, Attitude et The Advocate sont loin d'être représentatives de leur lectorat.

Capture d'écran recherche Google Images «Out Magazine Cover»

Capture d'écran recherche Google Images «Out Magazine Cover»

«Quand Vogue et Vanity Fair sont plus progressistes que nos magazines gays, il y a un énorme problème», déclare le rappeur noir et militant LGBT Mikky Blanco au site d’information américain Fusion.net. Car non seulement les médias gays sont peu représentatifs des minorités ethniques (comme le souligne la polémique #GayMediaSoWhite) mais en plus les hommes blancs et hétérosexuels apparaissent beaucoup en une des magazines LGBT, du moins chez les anglo-saxons The Advocate (bimensuel LGBT américain), Out (mensuel LGBT américain) et Attitude (magazine gay britannique).

Sur ces trois publications, les hommes blancs, hétérosexuels et cisgenres (ceux dont le genre assigné à la naissance, le corps et l’identité personnelle coïncident) représentent 40% des couvertures (et même 55% pour Attitude), contre 35% pour les LGBT blancs et 9% seulement pour les LGBT non blancs, comme le détaille l’infographie ci-dessous réalisée par Fusion.

Exclusion des doubles minorités

La différence de traitement entre hommes et femmes est extrêmement criante en une du magazine Attitude (95% de ses couvertures montrent des hommes, contre 54% pour The Advocate et 82% pour Out) mais cela ne scandalise pas le journaliste John Walker car, comme il le rappelle, «contrairement à The Advocate et Out, Attitude s’adresse spécifiquement aux hommes». S’adresse-t-il pour autant uniquement aux hommes blancs? Cette population représente en tout cas 89% de ses unes. Même constat pour Out, où les non-blancs ne posent que sur 15% des couvertures. Ils sont 29% chez The Advocate, le plus représentatif du trio en matière ethnique.

Et la situation est encore plus dramatique lorsque l’on croise la couleur de peau avec les minorités transsexuelles et non binaires. Ces groupes sont tout simplement absents des couvertures de Out et Attitude, alors qu’ils sont particulièrement victimes de violences en tant que groupes au croisement de deux types discriminations. Sur cette question, The Advocate fait à nouveau mieux que ses concurrents. Les transsexuels posent sur 12% de ses unes, à partage égal entre blancs et non-blancs. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte