Monde

L'armée américaine n'a jamais autant recruté

Slate.fr, mis à jour le 14.10.2009 à 11 h 46

Un soldat allemand et un garçon afghan Ruben Sprich / Reuters

Un soldat allemand et un garçon afghan Ruben Sprich / Reuters

Pour la première fois en plus de 35 ans, l'armée américaine a atteint tous ses objectifs de recrutement annuels, rapporte le Washington Post. Des centaines de jeunes américains se sont enrôlés, malgré la quasi-certitude d'être envoyés sur le front en Irak ou en Afghanistan.

Le Pentagone a expliqué que la crise économique et l'augmentation du chômage sont deux facteurs qui ont poussé plus de jeunes diplômés à s'inscrire. C'est la première fois depuis la fin de la conscription et le début de l'armée de volontaires en 1973 qu'un tel succès est enregistré.

Récemment, l'armée de terre a été particulièrement touchée par les problèmes de recrutement, acceptant de plus en plus de décrocheurs, de jeunes en surpoids et même des criminels. Ce déclin était en partie lié à l'intensité accrue des combats en Afghanistan et en Irak, des guerres que les analystes militaires américains considèrent comme un vrai test de résilience pour l'armée de volontaires. Mais selon le Pentagone, la diminution de la violence en Irak a rendu les parents moins réticents à envoyer leurs enfants à l'armée.

Au total, le département de la Défense a recruté 168.900 militaires actifs, soit 103% de l'objectif fixé pour l'année fiscale. La qualité des recrues s'est également améliorée, avec 95% d'entre elles ayant un diplôme de lycée, contre 83% pour l'année précédente.

Historiquement, il y a une forte corrélation entre l'augmentation du chômage et l'augmentation des recrues «de qualité» dans l'armée, selon les experts du Pentagone. Les primes à la signature, plus élevées en moyenne en 2009 qu'en 2008 (14.000$ contre 12.000$) sont un autre facteur qui a poussé les jeunes à s'inscrire. 40% des recrues ont reçu une prime en 2009, les plus élevées étant distribuées par l'armée de terre (22.000$ en moyenne) à cause du risque supérieur.

Le Pentagone a également détaillé les tendances régionales du recrutement: de plus en plus de jeunes du sud du pays se portent volontaires, tandis que le recrutement dans le nord-est est en déclin constant depuis plusieurs années. Au total, l'armée américaine emploie 1,8 millions de personnel actif, sans compter les 880.000 réservistes prêts à être appelés à n'importe quel moment.

[Lire l'article complet sur washingtonpost.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Un soldat allemand et un garçon afghan Ruben Sprich / Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte