Monde

Bloomberg va racheter BusinessWeek

Temps de lecture : 2 min

capture d'écran du site Business week
capture d'écran du site Business week

Bloomberg veut racheter le magazine BusinessWeek et fusionner les deux sites internet. L'agence d'informations financières et généralistes américaine l'a annoncé mardi 13 octobre, donnant ainsi de nouvelles pesrpectives au magazine, vieux de 80 ans, qui souffre de lourdes pertes. Le prix de rachat serait de seulement cinq millions de dollars, une misère qui atteste des affres dans lesquels la presse écrite est plongée.

Le magazine a été mis en vente en juillet, et ses détenteurs ont discuté avec 25 acheteurs potentiels. C'est finalement Bloomberg qui va l'emporter, et renommer Business Week Bloomberg BusinessWeek, a expliqué Norman Pearlstine, ancien rédacteur en chef du Wall Street Journal et de Time, et futur directeur du titre.

La société Bloomberg, détenue par le maire de New York Mayor Michael R. Bloomberg, tire encore la majorité de ses revenus des 300,000 abonnements aux fils d'information fournissant des nouvelles économiques et financières.

«Ensemble, les sites internet BusinessWeek.com et Bloomberg.com vont avoir plus de visiteurs uniques que tout autre site financier qui ne soit pas un portail», a souligné le président du conseil d'administration Peter Grauer. Actuellement, ces sites attirent à eux deux plus de 20 millions de visiteurs uniques par mois, selon BusinessWeek.

[Lire l'article complet sur Le LATimes]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: capture d'écran du site Business week.

Slate.fr

Newsletters

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

Ce 25 mai, les Irlandaises et Irlandais sont appelés aux urnes pour le référendum sur la révision du huitième amendement de la Constitution, qui rend l’IVG illégale dans quasiment tous les cas.

La vraie recette du populisme

La vraie recette du populisme

Lignes et esthétiques japonaises

Lignes et esthétiques japonaises

Entre 2004 et 2016, Emily Shur s'est rendue plus de quinze fois au Japon. «J'ai fait un effort conscient pour concentrer ma photographie uniquement sur l'expression de mon point de vue individuel, raconte la photographe. Je ne pense pas que mon...

Newsletters