Culture

Mystère autour d'une œuvre de Léonard de Vinci

Temps de lecture : 2 min

Source inépuisable de mystère, Léonard de Vinci fait à nouveau parler de lui. Un nouveau chef d'œuvre du peintre aurait été identifié selon Martin Kemp, professeur d'histoire de l'art à Oxford. Le tableau en question est un portrait à la craie, le «Jeune fille en costume Renaissance», attribué à un artiste allemande du début du XIXème siècle, rapporte Le Parisien.

Ce qui détermine la paternité de Léonard, selon le professeur Kemp, est une empreinte digitale, retrouvée en haut à gauche du portrait: les analyses montrent qu'elle est comparable à celle du peintre italien. Les experts ont pris des images du tableau avec un appareil photo multispectrale, capable de mettre en évidence les différentes couches de couleur.

L'empreinte ainsi retrouvée serait comparable à celle d'une autre œuvre attribuée à Léonard da Vinci, le «Saint Jérôme», conservée aux Musées du Vatican. Alessandro Vezzozi, directeur du Musée Ideale de Vinci, la petite ville natale du peintre, considère lui aussi que le portrait est de Leonard. «Il y a 27 arguments qui plaident en faveur» de cette thèse, estime Pascal Cotte, selon lequel «la restauration, mal faite, avait trompé tout le monde».

Selon Martin Kemp, la  jeune femme peinte sur le tableau pourrait ainsi être Bianca Sforza, fille de Ludivico Sforza, duc de Milan. Si l'œuvre est définitivement reconnue comme de la main de Léonard, elle pourrait valoir 100 millions d'euros. Le portrait appartient à Peter Silverman, collectionneur qui l'avait achetée en 2007 pour 21 000 dollars...

[Lire l'article complet sur Le Parisien]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Leonardo da Vinci auto-portrait, Château de Chambord, Val de Loire, France. Flickr/Mamjodh

 

Slate.fr

Newsletters

De retour du Paris Podcast Festival

De retour du Paris Podcast Festival

Un épisode un peu spécial de l'Agenda du Loisir Français cette semaine. De retour de Paris, Henry Michel nous raconte son expérience du premier festival dédié au podcast natif, en présence de toute la grande famille du podcast français. Alors non,...

Mon petit chat est mort

Mon petit chat est mort

[Blog, You will never hate alone] Je ne sais pas s'il m'aimait, et à dire vrai, je m'en fiche royalement. Je sais seulement que tous les deux, nous étions inséparables.

Les BD de cette rentrée littéraire à dévorer (et celles à recycler)

Les BD de cette rentrée littéraire à dévorer (et celles à recycler)

Notre sélection des meilleures BD de la rentrée 2018, sans oublier quelques déceptions.

Newsletters