Economie

Le salaire minimum britannique passe à 2,5 Big Mac par heure

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 01.04.2016 à 15 h 04

Repéré sur The Guardian, The Telegraph

Pour évaluer l’augmentation du salaire minimum en Grande-Bretagne par rapport aux autres pays, l’indice Big Mac peut servir.

«Big Big Mac», sculpture de Tom Friedman exposée à la Triennale de Milan en 2015. AFP PHOTO / OLIVIER MORIN

«Big Big Mac», sculpture de Tom Friedman exposée à la Triennale de Milan en 2015. AFP PHOTO / OLIVIER MORIN

Des millions de salariés britanniques vont voir leur salaire augmenter, et ça n’est pas un poisson d’avril: la hausse du salaire minimal entre en vigueur et devrait bénéficier non seulement aux salariés concernés mais aussi à tous les autres, puisque cette augmentation va être répercutée sur toute l’échelle des salaires.

Ce salaire horaire minimum de 7,20 livres (9,20 euros) pour tous les salariés de 25 ans et plus place la Grande-Bretagne dans le peloton de tête des pays européens, juste derrière la France (9,67 euros) en salaire brut, mais devant en net une fois les charges déduites. Le Guardian a calculé à cette occasion ce que cette augmentation du pouvoir d’achat représentait… en consommation de Big Mac.

L’indice Big Mac est traditionnellement utilisé par le magazine The Economist pour comparer l’évolution du pouvoir d’achat et le taux de change entre les monnaies des pays où McDonald’s est implanté (sur le continent africain, où l’enseigne est absente de nombreux États, c’est depuis peu le pot de poulet frit de KFC, chaîne présente dans dix-huit pays, qui joue ce rôle de comparateur).

Résultat: les salariés payés au minimum légal pourront s’offrir 2,5 Big Mac de l’heure, ou cinq Big Mac toutes les deux heures travaillées.

Source: The Guardian

Est-ce pour autant une bonne nouvelle? Une vaste étude comparative publiée dans le numéro d’avril 2016 de The Lancet comparant l’évolution de l’IMC dans 200 pays de 1975 à 2015 fait craindre qu’un individu sur cinq sera touché par l’obésité à l’horizon 2025 si la tendance historique observée se poursuit. Les pays riches anglophones (Australie, Canada, Irlande, Nouvelle-Zélande, Grande-bretagne et Etats-Unis) seraient les plus touchés, faisant de la Grande-Bretagne le pays dont la part des obèses sera la plus importante d’Europe, touchant près de quatre citoyens sur dix.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte