Smart CitésMonde

Faut-il punir les piétons fixés sur leur smartphone comme s’ils traversaient hors des clous?

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 01.04.2016 à 9 h 57

Repéré sur Washington Post

C'est ce que propose une député du New Jersey aux États-Unis.

Et si toute personne qui regarde son téléphone en traversant la rue était passible d’une amende? | RedBull Trinker via Flickr CC License by

Et si toute personne qui regarde son téléphone en traversant la rue était passible d’une amende? | RedBull Trinker via Flickr CC License by

Dans plusieurs États américains, des députés ont déposé des propositions de loi visant à rendre illégal le fait de marcher dans la rue en regardant un smartphone. À New York, dans l’Arkansas et le Nevada, ces mesures ont été rejetées et une autre loi similaire est en cours d’examen à Hawaï.

Le dernier effort en date vient du New Jersey, où la députée Pamela Lampitt a déposé un texte selon lequel toute personne qui regarde son téléphone en traversant la rue sera passible d’une amende de 50 dollars (44 euros), rapporte le Washington Post. Les récidivistes seront punis d’un maximum de quinze jours de prison.

Pour Lampitt, si traverser en dehors du passage piéton est illégal, traverser en regardant son téléphone devrait l’être aussi:

«Un individu qui traverse la route en étant distrait par son smartphone pose autant de danger que quelqu’un qui traverse en dehors des clous. Il doit être au mininum passible de la même pénalité.»

«C’est pire que l’alcool ou la drogue»

La députée sait que son idée a peu de chance d’aboutir mais elle explique que, si cela permet d’attirer l’attention sur le problème, c’est déjà un pas en avant.

Selon une étude de 2010, au moins 1.500 personnnes par an se retrouvent aux urgences aux États-Unis après avoir marché dans la rue en regardant leur smartphone et, selon le Pew Research Center, 53% des utilisateurs adultes de smartphone se sont cognés contre quelque chose alors qu’ils regardaient leur téléphone en marchant. Par exemple, en 2012, en Californie, un homme qui envoyait un texto à son patron a failli rentrer dans un ours qui rodait près de sa maison.

Interviewé par le Washington Post, un urgentiste du New Jersey comparait le smartphone à une drogue:  

«C’est un stupéfiant. C’est pire que l’alcool ou la drogue pour les conducteurs et les piétons. Ils sont moins attentifs à ce qui se passe.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte