Monde

Un otage du vol Egypt Air a demandé à être pris en photo avec le pirate de l’air

Temps de lecture : 2 min

L'histoire de la photo la plus folle de l'année.

Ben Innes au côté du preneur d’otages, pris en photo par une hôtesse de l’air | Capture d’écran Twitter/Paul Smith
Ben Innes au côté du preneur d’otages, pris en photo par une hôtesse de l’air | Capture d’écran Twitter/Paul Smith

Quand un homme prend plusieurs personnes en otages dans un avion en affirmant avoir autour de sa taille une bombe, l’une des dernières idées qui vient à l’esprit est de se prendre en photo avec lui. Pas pour Ben Innes.

Ce Britannique de 26 ans, qui vit à Aberdeen, en Écosse, a profité des longues minutes à attendre la résolution de cet épisode pour prendre une rapide photo avec l’homme qui a détourné le vol MS181 d’Egypt Air, ce 29 mars. La photo a depuis été postée un peu partout sur les réseaux sociaux et dans la presse britannique.

Interrogé par le Sun sur cette photo d’une vie, Ben Innes explique ne pas trop savoir pourquoi il a fait ça:

«Après environ une demi-heure à Larnaca, j’ai demandé à prendre une photo avec lui, alors que l’on attendait, assis. Je me suis dit: “Pourquoi pas?” S’il nous fait exploser, ça ne changera rien. Je voulais également voir si c’était une vraie bombe. [...] Je n’avais rien à perdre de toute façon, donc j’ai saisi ma chance pour voir de plus près.

J’ai demandé à un membre d’équipage de traduire et je lui ai demandé si on pouvait prendre une photo ensemble. Il a haussé les épaules pour dire oui, et a souri pour la photo quand l’hôtesse de l’air la prenait. C’est le meilleur selfie jamais réalisé.»

Je me suis dit: ‘Pourquoi pas?’ S’il nous fait exploser, ça ne changera rien

Ben Innes, au Sun

«Ton pote ne déconne pas»

Ben Innes a ensuite envoyé un message à sa mère pour lui indiquer ce qui était en train de se passer:

«Ma mère était dans tous ses états et n’arrêtait pas de me dire de ne pas attirer son attention. Je ne savais pas comment lui dire que je venais de prendre un selfie avec le pirate.»

Il a également envoyé un message sur WhatsApp à ses amis au Royaume-Uni accompagné de la photo, rapporte le Daily Mail. «Tu sais que ton pote ne déconne pas!! Allume la télé!!!» leur a-t-il écrit. «Je trouve ça assez fou, mais Ben est comme ça, j’imagine», a déclaré son colocataire.

Reste que ce geste n’était pas vraiment du goût de tout le monde. Pour un expert en sécurité interrogé par le Sun, cette photo aurait pu mettre en danger les autres passagers toujours présents dans l’avion. Un autre rappelle que, dans un tel cas, «faire quoi que ce soit d’imprévisible peut mettre le feu à la situation».

Tout s’est finalement bien terminé pour les passagers. Le Guardian confirme que la bombe était bien fausse et que le pirate, Seif Eldin Mustafa, s’est rendu.

Newsletters

Trente ans après sa dissolution, l'URSS est-elle en train de se reconstituer en Asie centrale?

Trente ans après sa dissolution, l'URSS est-elle en train de se reconstituer en Asie centrale?

L'envoi de 3.000 soldats de l'OTSC pour soutenir le régime du président Tokaïev au Kazakhstan laisse deviner les objectifs stratégiques de Vladimir Poutine.

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Jeux olympiques d'hiver en Chine, Coupe du monde de football au Qatar, Rallye Dakar en Arabie saoudite… La carte des méga-événements de l'année révèle l'émergence d’une nouvelle économie géopolitique du sport.

Encore une croisière piégée en pleine mer par le Covid

Encore une croisière piégée en pleine mer par le Covid

Malgré l'arrivée d'Omicron, l'industrie maintient ses activités coûte que coûte.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio