Monde

Un otage du vol Egypt Air a demandé à être pris en photo avec le pirate de l’air

Temps de lecture : 2 min

L'histoire de la photo la plus folle de l'année.

Ben Innes au côté du preneur d’otages, pris en photo par une hôtesse de l’air | Capture d’écran Twitter/Paul Smith
Ben Innes au côté du preneur d’otages, pris en photo par une hôtesse de l’air | Capture d’écran Twitter/Paul Smith

Quand un homme prend plusieurs personnes en otages dans un avion en affirmant avoir autour de sa taille une bombe, l’une des dernières idées qui vient à l’esprit est de se prendre en photo avec lui. Pas pour Ben Innes.

Ce Britannique de 26 ans, qui vit à Aberdeen, en Écosse, a profité des longues minutes à attendre la résolution de cet épisode pour prendre une rapide photo avec l’homme qui a détourné le vol MS181 d’Egypt Air, ce 29 mars. La photo a depuis été postée un peu partout sur les réseaux sociaux et dans la presse britannique.

Interrogé par le Sun sur cette photo d’une vie, Ben Innes explique ne pas trop savoir pourquoi il a fait ça:

«Après environ une demi-heure à Larnaca, j’ai demandé à prendre une photo avec lui, alors que l’on attendait, assis. Je me suis dit: “Pourquoi pas?” S’il nous fait exploser, ça ne changera rien. Je voulais également voir si c’était une vraie bombe. [...] Je n’avais rien à perdre de toute façon, donc j’ai saisi ma chance pour voir de plus près.

J’ai demandé à un membre d’équipage de traduire et je lui ai demandé si on pouvait prendre une photo ensemble. Il a haussé les épaules pour dire oui, et a souri pour la photo quand l’hôtesse de l’air la prenait. C’est le meilleur selfie jamais réalisé.»

Je me suis dit: ‘Pourquoi pas?’ S’il nous fait exploser, ça ne changera rien

Ben Innes, au Sun

«Ton pote ne déconne pas»

Ben Innes a ensuite envoyé un message à sa mère pour lui indiquer ce qui était en train de se passer:

«Ma mère était dans tous ses états et n’arrêtait pas de me dire de ne pas attirer son attention. Je ne savais pas comment lui dire que je venais de prendre un selfie avec le pirate.»

Il a également envoyé un message sur WhatsApp à ses amis au Royaume-Uni accompagné de la photo, rapporte le Daily Mail. «Tu sais que ton pote ne déconne pas!! Allume la télé!!!» leur a-t-il écrit. «Je trouve ça assez fou, mais Ben est comme ça, j’imagine», a déclaré son colocataire.

Reste que ce geste n’était pas vraiment du goût de tout le monde. Pour un expert en sécurité interrogé par le Sun, cette photo aurait pu mettre en danger les autres passagers toujours présents dans l’avion. Un autre rappelle que, dans un tel cas, «faire quoi que ce soit d’imprévisible peut mettre le feu à la situation».

Tout s’est finalement bien terminé pour les passagers. Le Guardian confirme que la bombe était bien fausse et que le pirate, Seif Eldin Mustafa, s’est rendu.

Newsletters

Aux États-Unis, un évêque nommé pour enquêter sur des abus sexuels est accusé d'abus sexuels

Aux États-Unis, un évêque nommé pour enquêter sur des abus sexuels est accusé d'abus sexuels

Nicholas DiMarzio avait récemment été désigné par le pape pour investiguer des agressions sexuelles dans le diocèse de Buffalo.

En France, le lucratif trafic des chiots d'Europe de l'Est

En France, le lucratif trafic des chiots d'Europe de l'Est

Chaque année, des milliers de chiots élevés en Pologne ou en Hongrie sont vendus illégalement à l'Ouest. Un commerce qui rapporte gros, au détriment des animaux et de leurs maîtres.

Netflix, Disney+... le renouveau du soft power américain?

Netflix, Disney+... le renouveau du soft power américain?

Après Netflix, Hulu et Amazon Prime Video... Ce 12 novembre, aux États-Unis, Disney a lancé Disney+, sa nouvelle plateforme de vidéo à la demande –composée des classiques de Disney, de séries TV mais aussi des franchises...

Newsletters