Égalités

Si une femme trentenaire quitte son emploi, ce n’est pas pour les enfants

Temps de lecture : 2 min

Si les femmes cherchent de nouveaux horizons professionnels, c’est aussi pour booster leur salaire.

Les femmes quittent leur travail à cause de leur salaire | Paris Sharing via Flickr CC License by

Face à une femme trentenaire qui pose sa démission, un employeur peut avoir tendance à penser que c’est pour raisons familiales (à savoir consacrer davantage de temps à ses enfants). Alerte cliché! Dans un rapport intitulé «Ce que les cadres doivent savoir sur les femmes de notre génération», le Consortium international de recherche pour le perfectionnement des cadres (ICEDR) souligne que ce qui pousse les jeunes femmes à changer de travail est le salaire.

Déjà, si les femmes cherchent de nouveaux horizons, elles ne mettent pas leur carrière de côté pour autant. Dans un article daté de 2014, la Harvard Business Reviw relatait l’expérience de Mike Cook. L’ancien patron du cabinet d’audit Deloitte était convaincu que, si, au bout de quelques années d’expérience, seulement 10% de femmes faisaient partie des potentiels associés alors que son entreprise embauchait autant d’hommes que de femmes, c’était parce que les femmes avaient entre temps quitté leur poste pour se consacrer à leur famille. Sauf que, un an seulement après leur départ de Deloitte, 70% d’entre elles travaillaient à plein temps. Elles avaient juste changé d’employeur. Et pas forcément pour une entreprise leur permettant de mieux concilier leur vie familiale avec leur travail.

Pour comprendre pourquoi les femmes trentenaires tendent à changer de travail, l’organisme ICEDR a donc rencontré des femmes âgées de 22 à 35 ans toutes considérées comme des «étoiles montantes» dans leurs entreprises, parmi lesquelles figurent eBay, Philips ou HubSpot, rapporte Quartz. Selon ces femmes, la rémunération et leur rôle dans l’entreprise sont ce qui les amène en premier à rendre le tablier. «Fonder une famille» n’arrive qu’en cinquième position des raisons invoquées. Preuve que, contrairement aux idées reçues, hommes et femmes quittent leur emploi actuel pour les mêmes raisons.

Ces informations peuvent aider les entreprises à instaurer une stratégie de gestion des ressources humaines forte correspondant aux attentes, semblables, des deux sexes. Comme le souligne la Harvard Business Review, il faut «penser les stratégies pour les femmes comme des stratégies globales». Le New York Magazine parle lui d’une stratégie en trois points pour conserver les meilleurs éléments féminins (et masculins): 1. Payer les femmes davantage. 2. Payer les femmes davantage. 3. Payer les femmes davantage. Simple et efficace.

Slate.fr

Newsletters

En Australie, une loi datant de 1984 autorise les écoles religieuses à virer ou refuser des employés ou des élèves LGBT

En Australie, une loi datant de 1984 autorise les écoles religieuses à virer ou refuser des employés ou des élèves LGBT

Un récent rapport du Gouvernement vise à remettre au goût du jour cet Acte sur la discrimination sexuelle, toujours en vigueur.

Au Canada, des milliers d'autochtones n'ont toujours pas l'eau potable chez eux

Au Canada, des milliers d'autochtones n'ont toujours pas l'eau potable chez eux

Pourtant, le Premier ministre Justin Trudeau s'était engagé à résoudre ce problème qui mine les réserves des Premières Nations depuis des années.

Ne laissons pas l'espace public aux mains de connards homophobes

Ne laissons pas l'espace public aux mains de connards homophobes

Pas un jour ne passe sans que l'on ne voit sur les réseaux sociaux le visage tuméfié d'une nouvelle victime d'actes de violence gayphobe, lesbophobe ou transphobe. Jusqu'à quand continuerons-nous de le supporter?

Newsletters