Tech & internet

La musique de Carly Rae Jepsen est faite pour les mèmes

Temps de lecture : 2 min

En 2012, internet avait parodié le refrain de «Call Me Maybe» à l’infini. C’est reparti avec «Run Away With Me».

Carly Rae Jepsen - Capital Pride Festival Concert DC Washington DC USA 57196 | Ted Eytan via Flickr CC License by

Il y a peu de chances que vous soyez passés à côté de «Call me Maybe» en 2012. Le morceau de Carly Rae Jepsen avait fini en tête des ventes dans de nombreux pays (dont les États-Unis, et la France) et compte aujourd’hui un peu plus de 800 millions de vues sur YouTube.

Histoire d’aider à sa popularité, internet s’était empressé de reprendre le refrain pour le parodier à l’infini, faisant de ce morceau l’un des meilleurs mèmes de l’année 2012.

Know Your Meme

Know Your Meme

Know Your Meme

Le tout avant que la succession de reprises rende ce tube parfait «tout bonnement insupportable», comme le notaient Les Inrocks, en janvier 2016. Mais cette nouvelle «princesse de la pop», comme la surnommait le magazine, n’en a pas tout à fait fini avec sa musique transformée en mème.

Quatre ans après, internet a décidé de remettre ça avec un morceau du dernier album de Carly Rae Jepsen, ont noté tour à tour le Daily Dot et MTV.

Détournements

Cette fois-ci, c’est «Run Away With Me», issu de son génial album (mais tristement snobbé) sorti en juin 2015, qui se voit détourné dans des Vines, notamment grâce au solo de saxophone que l’on peut entendre en ouverture du morceau.

Comme le note le Daily Dot, il n’y a pas que l’intro du morceau qui a été détournée, le refrain est également particulièrement apprécié:

Carly Rae Jepsen n’a pas l’air mécontente de toute cette attention autour de son morceau. La chanteuse a récemment tweeté une sélection de tout ces mèmes réalisés par Vine:

Fascination

Comme le racontait Pitchfork, au moment de la sortie d’E•MO•TION, «les meilleures pop stars distillent leurs comportements et leurs émotions en gestes si parfaits qu’ils vont ensuite mener leur propre vie. C’est pour cela que les icônes de la pop inspirent des mèmes sans fin: Rihanna quand on n’en a rien à foutre, Beyoncé quand on se sent majestueux, Drake pour extérioriser notre vulnérabilité, Taylor pour la générosité».

Si, dans les autres cas, c’est la personnalité des artistes qui font d’eux des mèmes, le cas de Carly Rae Jepsen est différent: «Elle n’a pas été capturée par internet de la même façon.» C’est en effet sa musique qui fascine plus que son personnage.

Si l’on n’arrive pas à nécessairement savoir qui elle est vraiment, internet a malgré tout réussi une nouvelle fois à capturer sa musique pour en faire un nouveau mème génial. Faites passer le message.

Slate.fr

Newsletters

Souriez, Facebook regarde votre famille

Souriez, Facebook regarde votre famille

Le réseau social veux scanner vos profils pour mieux connaître votre foyer.

Va-t-il falloir économiser les données comme l’énergie?

Va-t-il falloir économiser les données comme l’énergie?

La quantité de données produite à l’ère du numérique croit de façon exponentielle. L’humanité produit ainsi en deux jours autant de données qu’au cours des deux derniers millions d’années. Les études révèlent des chiffres astronomiques: en 2020, l...

Les vidéos virales de recettes accentuent le phénomène de simplification de la cuisine

Les vidéos virales de recettes accentuent le phénomène de simplification de la cuisine

Les produits utilisés dans ces séquences, inoffensives en apparence, sont très souvent trop gras, sucrés et salés.

Newsletters