Tech & internet

Notification aux Instagrammeurs: arrêtez de vous affoler pour rien

Temps de lecture : 2 min

Depuis ce lundi 28 mars, c'est la panique sur le réseau social. Le changement de timeline n'est pourtant pas pour tout de suite.

Instagram est inondé de ces posts demandant aux abonnés d'accepter de recevoir des notifications à chaque publication. | Montage Slate.fr de posts Instagram
Instagram est inondé de ces posts demandant aux abonnés d'accepter de recevoir des notifications à chaque publication. | Montage Slate.fr de posts Instagram

«Activez les notifiations.» Si vous utilisez Instagram, vous avez sûrement remarqué que votre fil d'actualité est rempli de photos comme celle-ci:

Revenons deux semaines en arrière. Dans la nuit du 15 au 16 mars 2016, Instagram annonçait qu'il allait baser «l'ordre des photos et vidéos dans votre flux sur la probabilité que vous soyez intéressé par leur contenu, votre relation avec la personne qui les a postées, et le moment auquel la photo ou la vidéo a été postée».

La décision avait fait beaucoup de bruit, et une pétition avait même été lancée sur Change.org, souligne Re/Code. Toutefois, la nouvelle avait été (apparemment) acceptée, et la polémique a fini par s'étouffer.

Seulement voilà, le lundi 28 mars, les utilisateurs Instagram se sont déchaînés, demandant à leurs abonnés «d'activer les notifications». Autrement dit, d'accepter de recevoir une notification sur leur téléphone à chaque fois que le compte en question publie une nouvelle photo.

«Des semaines, voire des mois»

Toutefois, activer ces notifications pour chacun des comptes qui nous intéressent reviendrait à avoir des marées de notifications continuelles. Si les Instagrammeurs ont tellement peur, c'est que certains vivent grâce au réseau social, en particulier les blogueurs ou les marques. Si leurs publications sont filtrées par l'algorithme, elles seront moins vues, et donc auront moins de valeur.

L'idée d'Instagram est de nous proposer principalement les publications des comptes avec lesquels nous interagissons le plus. Comme l'a expliqué un porte-parole du réseau social, il ne s'agit pas «d'enlever du contenu du fil d'activité d'un utilisateur, mais de le réordonner». Selon Tech Crunch, un utilisateur moyen d'Instagram ne voit pas environ 70% de son fil, en raison des nombreux abonnements.

L'application, qui appartient désormais à Facebook, a affirmé sur Twitter qu'elle «assure que rien ne changera pour l'instant».

Re/Code rapporte qu'il faudra des «semaines, voire des mois» avant que les changements n'aient vraiment lieu.

D'ici là, vous pouvez toujours répondre comme ça:

I've never wanted to unfollow so many cool people-_- #saywhatagain #notifications #dgaf

Une photo publiée par Bobby Delgado (@bobbyandstuff) le

Slate.fr

Newsletters

Comment réinventer l’innovation?

Comment réinventer l’innovation?

À force de répéter que l’innovation est indispensable pour survivre et se développer dans le monde actuel, le mot s’est banalisé au point de conduire aujourd’hui à s’interroger sur son sens. En effet, face à ce bouillonnement permanent d...

Aux États-Unis, Amazon et la police piègent les voleurs avec des GPS dans les colis

Aux États-Unis, Amazon et la police piègent les voleurs avec des GPS dans les colis

La police américaine a décidé d'être plus ingénieuse que les voleurs.

Non, des graphistes n'auraient pas pu créer un emoji Corsica pour quelques centaines d'euros

Non, des graphistes n'auraient pas pu créer un emoji Corsica pour quelques centaines d'euros

En validant un budget de 52.800 euros pour l'opération «emoji Corsica», l'Assemblée de Corse a défrayé la chronique. Mais selon le porteur du projet, il s'agit là du juste prix.

Newsletters