Partager cet article

Un homme arrêté à Schaerbeek lors d'une opération antiterroriste

Un policier belge lors d'une opération à Schaerbeek, le 24 mars 2016 | NICOLAS MAETERLINCK/Belga/AFP

Un policier belge lors d'une opération à Schaerbeek, le 24 mars 2016 | NICOLAS MAETERLINCK/Belga/AFP

D'importantes opérations policières ont été menées dans la commune belge de Schaerbeek trois jours après les attentats de Bruxelles.

Un homme a été arrêté après avoir été légèrement blessé, ce vendredi 25 mars, lors d’une opération antiterroriste à Schaerbeek, une des communes de Bruxelles-Capitale. Cette arrestation est en lien avec l’attentat déjoué en France après la perquisition à Argenteuil, ce jeudi 24 mars, indique FranceTVInfo.

La RTBF indique sur son site que «d’importantes opérations policières ont été menées dès 13h30 ce vendredi à proximité de la place Meiser à Schaerbeek. Les unités spéciales de la police fédérale se sont rapidement déployées sur place, un périmètre de sécurité a été établi»:

«Deux détonations auraient été entendues au début de l’intervention. Une troisième explosion a été entendue aux alentours de 14h30 par notre journaliste sur place. Le bourgmestre assure que ces explosions étaient maîtrisées, et sont donc le fait des services de déminage, par mesure de précaution. ​Un robot de déminage avait d’ailleurs pu être observé.»

Perquisition

Contacté un peu avant 15 heures par le journal Le Soir, le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt, a indiqué que cette opération «était, à sa connaissance, “terminée” mais qu’un périmètre de sécurité est toujours en place. Une personne a été interpellée et blessée au cours de l’opération».

«Ces opérations sont en lien avec l’opération antiterroriste de ce jeudi soir à Argenteuil en France, a confirmé le parquet fédéral», poursuit le quotidien belge.

On ne connaît pas encore l’identité de l’homme arrêté, même si des rumeurs (dont une a été démentie par le parquet fédéral belge) circulent sur des sites belges et les réseaux sociaux.

Comme l’indique Libération«il ne s’agit pas de la première opération policière à Schaerbeek depuis les attentats de Bruxelles, mardi 22 mars. Une série de perquisitions avaient été menées dans cette commune bruxelloise, d’où étaient partis, en taxi, les assaillants de l’aéroport. C’est également dans cette commune que Salah Abdeslam se serait caché après les attentats de Paris le 13 novembre, jusqu’au 4 décembre».

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte