Monde

Aux États-Unis, des parents d’élèves chrétiens font la guerre au yoga

Temps de lecture : 2 min

Les parents des enfants d’une école primaire en Géorgie trouvent que les cours de yoga ne respectent pas leur religion.

 Les cours de yoga éloigneraient les élèves des principes du christianisme | Seattle Yoga News via Flickr CC License by

En instaurant des cours de yoga, l’administration de la Bullard Elementary School ne pensait pas générer du stress supplémentaire. Et pourtant, cette école primaire de Cobb Country, en Géorgie (États-Unis), a été contrainte de modifier sa façon de faire pratiquer aux enfants la méditation et le yoga. Les parents se sont plaints que cette pratique éloignait les enfants de leur religion chrétienne, rapporte l’Atlanta Journal-Constitution.

Le journal explique que Patrice Moore, directrice la Bullard Elementary, a adressé un email d’excuses aux parents. Le courrier précise que, «même ces techniques anti-stress ont été enseignées [...] depuis des années, des pratiques récentes associées à la méditation pleine conscience ont offensé certaines personnes».

Les représentants de l’école ont rencontré les parents pour parler des «nombreuses idées reçues» sur le yoga et les pratiques associées. Pourtant, les cours ne resteront pas indemmes: l’administration a dû modifier plusieurs éléments pour calmer la colère des parents.

Par exemple, le Namasté sera supprimé, précise Patrice Moore dans l’email. Ce geste, qui consiste à joindre les mains, est considéré comme un salut aux dieux dans l’hindouisme. Les coloriages de Mandalas, ces spirales colorées très en vogue actuellement, sont également mis sur liste rouge. Parce que, selon les parents d’élèves, ce symbole présent dans le bouddhisme, l’hindouisme et le jaïnisme peut être associé à une divinité.

«Religion mystique de l’Extrême-Orient»

Susan Jaramillo, mère d’élève, a dénoncé au micro de la radio 11 Alive le fait qu’il n’y ait «pas de prières dans l’école». Elle a ajouté que certains professeurs «ne prononcent même pas le serment d’allégeance [au drapeau des États-Unis] et ils veulent inculquer leur idéologie à [leurs] élèves».

Un autre parent d’élève, Christopher Smith, a partagé un message sur Facebook –qui a été supprimé depuis– rapporte le Washington Post. Le père s’indigne du fait «que l’on tolère cette religion mystique de l’Extrême-Orient qui use des cristaux et de chants sous couvert de méditation».

De son côté, l’école a refusé de s’exprimer auprès des médias, rapporte 11 Alive. Toutefois, la professeure de yoga Cheryl Crawford, qui donne des cours dans d’autres écoles, a expliqué à l’Atlanta Journal-Constitution que ces exercices «n’ont pas pour but de soutenir une religion» mais d’aider les enfants à gérer leur stress. De quoi rester zen.

Newsletters

Quatre astronautes voteront à la présidentielle américaine depuis l'espace

Quatre astronautes voteront à la présidentielle américaine depuis l'espace

La NASA est bien organisée pour leur permettre de le faire.

Le cas Ren Zhiqiang, l'influent détracteur de Xi Jinping réduit au silence

Le cas Ren Zhiqiang, l'influent détracteur de Xi Jinping réduit au silence

Après avoir traité le président de la Chine de «clown» et critiqué sa gestion du coronavirus, le haut placé chinois a écopé de dix-huit ans de prison.

Trump Organization: au cœur du mystérieux empire financier du président

Trump Organization: au cœur du mystérieux empire financier du président

Le rythme de la campagne présidentielle s'accélère. Cette semaine ont eu lieu deux événements majeurs: le premier débat télévisé entre les candidats à la Maison-Blanche, Donald Trump et Joe Biden et, la veille, la publication d'une première...

Newsletters