France

Les erreurs de communication reconnues par l'Elysée

Slate.fr, mis à jour le 06.11.2009 à 14 h 41

Le gouvernement ne manque pas de difficultés ces jours-ci. «De la taxe carbone au RSA jeunes, de la cagnotte pour lutter contre l'absentéisme à la polémique sur La Poste, les incompréhensions s'accumulent sur le front des réformes.» souligne Le Figaro. Et c'est sans compter les autres polémiques, celles qui ne sont pas liées aux réformes et ternissent l'image du gouvernement: la polémique autour du ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, ou celle autour de Jean Sarkozy, fils du président.

Etonnamment, les sondages n'accusent pas encore de baisse de popularité trop importante. La dernière livraison du baromètre Ipsos-Le Point, qui a été réalisé après le «20 heures» de Frédéric Mitterrand jeudi, n'enregistre qu'une baisse de deux points de la cote de confiance pour Nicolas Sarkozy (à 44%).

Cela n'empêche pas l'entourage de Nicolas Sarkozy d'admettre les faiblesses du gouvernement: «C'est vrai, en ce moment, il y a un petit coup de vague à l'âme», admet un homme du président. «Nous traversons une séquence qui n'est pas formidable», admet, à contrecœur, un autre.

«Ce qui contrarie le plus l'entourage élyséen, souligne Le Figaro, c'est l'idée que les fondamentaux du sarkozysme ont été ébranlés ces derniers temps. Le chef de l'État ayant fait une campagne contre l'esprit de Mai 68, il se retrouve aujourd'hui caution de Frédéric Mitterrand. Lequel, avec un autre ministre d'ouverture, Bernard Kouchner, a volé au secours de Roman Polanski [coupable de viol]»

[Lire l'article complet sur Le Figaro]

Image de une: Nicolas Sarkozy, juillet 2007, Reuters

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte