Monde

Un homme arrêté pour ne pas avoir ramené une VHS louée en 2002

Temps de lecture : 2 min

James Meyers avait loué le film «Va Te Faire Foutre Freddy!».

Extrait du film «Va Te Faire Foutre Freddy!»
Extrait du film «Va Te Faire Foutre Freddy!»

James Meyers ne s'attendait probablement pas à ça. Cet américain qui vit en Caroline du Nord a vu un policier lui demander de s'arrêter ce mardi 22 mars au matin, parce que l'un de ses feux arrière ne marchait pas. WSOCTV explique que l'agent a passé vingt-cinq minutes à vérifier sa plaque d'immatriculation avant de lui demander de sortir du véhicule.

«Il m'a dit: “Je ne sais pas comment vous le dire, mais il y a un mandat d'arrêt à votre nom datant de 2002. Apparemment, vous avez loué le film Va Te Faire Foutre Freddy!, et vous ne l'avez jamais ramené.” Je pensais qu'il me faisait une blague.»

Le policier ne l'a pas arrêté sur le champ. Il l'a laissé amener sa fille à l'école et se rendre au travail à condition qu'il se présente plus tard au commissariat. C'est là qu'ils l'ont menotté et l'ont amené au bureau du magistrat. James Meyers sera entendu par un juge le 27 avril et espère que les charges seront abandonnées.

Selon le New York Daily News, ne pas ramener quelque chose de loué est un délit mineur en Caroline du Nord, et peut-être puni d'une amende allant jusqu'à 200 dollars. L'un des acteurs qui joue dans le film, Tom Green, s'est déjà proposé de payer à sa place.

Slate.fr

Newsletters

De la Palestine aux États-Unis, une histoire de famille

De la Palestine aux États-Unis, une histoire de famille

Pour l'exposition Gaza to America: Home Away From Home, visible aux rencontres d'Arles jusqu'au 23 septembre, le Palestinien Taysir Batniji a voulu documenter «une partie de [sa] famille qui est partie de Gaza pour...

J’ai mis du temps à comprendre que le lait de la bouteille venait d’un animal

J’ai mis du temps à comprendre que le lait de la bouteille venait d’un animal

Tombait toujours la même recommandation, le truc qu'on nous vendait comme l’acte écologique le plus radical: ne pas laisser l’eau du robinet couler pendant qu’on se brossait les dents.

Malgré le camouflet du Parlement européen, n’enterrons pas Orbán trop vite

Malgré le camouflet du Parlement européen, n’enterrons pas Orbán trop vite

Le vote du 12 septembre appelant au déclenchement de sanctions sans précédent contre la Hongrie de Viktor Orbán conforte la vulgate anti-migrants et antidémocratique du dirigeant magyar.

Newsletters