Monde

Berlusconi, chronologie d'une vie judiciaire mouvementée

Bobby Pierce, mis à jour le 13.10.2009 à 16 h 02

La liste non exhaustive des affaires dans lesquelles il a trempé.

Silvio Berlusconi est connu pour être un maître de la manipulation en matière de lois et il a eu largement le temps de s'y entraîner. Le chef du gouvernement, 73 ans, a reçu 587 visites de la police, été entendu dans 2 500 auditions, et dépensé un quart de milliards de dollars pour échapper à la prison. Voici les moments clés d'une vie judiciaire pleine de rebondissements.

1978: Berlusconi fonde Mediaset, le groupe de télévision qui va devenir le plus grand d'Italie, et faire de lui l'homme le plus riche du pays. Berlusconi a fait fortune dans la construction, mais occupé nombre de petits boulots auparavant, incluant la vente d'aspirateurs et le métier de crooner sur des bateaux de croisière. Mediaset devient plus tard une partie de l'empire berlusconien Fininvest, qui détient près de 150 sociétés.

1990:
Berlusconi est inculpé pour faux témoignage au tribunal de Vérone. A la fin des années 1980, trois journalistes avaient accusé Berlusconi d'être mêlé à une loge maçonnique obscure et illégale. En réponse, il les poursuivit pour diffamation, se défendant de n'avoir jamais été un membre à part entière et prétendant n'avoir que des liens distendus avec le groupe. Une commission d'enquête parlementaire avait pourtant prouvé qu'il était tout à fait membre, et ce depuis 1978. Il fut donc condamné. Le gouvernement lui accorda l'amnistie avant que sa peine ne soit purgée.

1991: Berlusconi gagne en appel dans un procès lui permettant d'acquérir la plus grosse maison d'édition italienne, Arnoldo Mondadori Editore. En 1990, la compagnie de Berlusconi Fininvest, et celle de son rival principal, le groupe CIR du magnat des médias Carlo de Benedetti, avaient tous les deux fait des offres pour racheter Mondadori. Les tribunaux avaient d'abord attribué la société à CIR, mais Fininvest finit par l'emporter - après que Berlusconi ait apparemment graissé la patte du juge, à l'aide d'un compte offshore au nom de code All Iberian.

1992: Le joueur de football italien Gianluigi Lentini gagne un salaire record en quittant le Torino F.C. pour rejoindre le Milan A.C. pour 21 millions de dollars. Les procureurs prétendent que Berlusconi avait falsifié les comptes de l'échange, mais il n'a jamais été condamné à cause des délais de prescription.

1994: Berlusconi est élu premier ministre, après être entré en politique et avoir fondé Forza Italia seulement quelques mois plus tôt.

1995: Le gouvernement de coalition de Berlusconi s'effondre sous le poids des scandales. Son parti est battu aux élections l'année suivante.

1997: Une enquête débute sur la présence de Berlusconi dans le capital de la chaîne de télévision espagnole Telecinco. Le parquet explique qu'il a détourné 145 millions de dollars en taxes, et détenu la moitié de la compagnie grâce à des sociétés offshores; la loi espagnole interdit qu'une seule personne détienne plus d'un quart d'une station de télévision. Il sera acquitté.

1997: Lors du procès Telecinco, Berlusconi aurait soudoyé David Mills, avocat britannique - à hauteur de 600 000 dollars- pour qu'il mente devant le tribunal.

2001: Malgré tous les scandales, Berlusconi est élu premier ministre pour la deuxième fois, grâce à une plateforme politique très populaire, calquée sur le «Newt Gingrich's Contract with America», appellée le «Contrat avec les Italiens».

2002:
Après avoir été accusé de fausse comptabilité de 1986 à 1999, Berlusconi met fin aux procès en cours contre lui, en dépénalisant plusieurs pratiques de comptabilité créative.

2003: Berlusconi contribue à promulguer une loi accordant l'immunité aux cinq plus hauts responsables du gouvernement, tant qu'ils sont en exercice.

2004: Le tribunal suprême italien rejette la loi sur l'immunité, la décrétant anticonstitutionnelle.

2006: Berlusconi perd les élections face à Romano Prodi.

2007: Le juge de l'affaire Mondadori, Vittorio Metta, est reconnu coupable d'avoir accepté des pots-de-vin de la part de l'avocat de Berlusconi;  il est condamné à plus d'un an de prison.

13 avril 2008: Berlusconi est élu premier ministre pour la troisième fois.

21 juillet 2008: Pour la deuxième fois, une loi d'immunité est promulguée et protège Berlusconi des tribunaux aussi longtemps qu'il sera en fonction.

23 juillet 2008: Une prostituée enregistre la conversation qu'elle a eu avec un auxiliaire de Berlusconi, qui essaie de caler un rendez-vous pour le premier ministre. L'auxiliaire prévient de ce que Berlusconi n'utilise jamais de préservatifs.

17 février 2009: David Mills est reconnu coupable d'avoir accepté des pots-de-vin de la part de Berlusconi; il écope de 4 ans et demi de prison.

3 mai 2009: La femme de Berlusconi demande le divorce, après qu'a été rendue publique la liaison de son mari avec une jeune mannequin de 18 ans, posant pour de la lingerie, et qui l'appelle «papi». Berlusconi, peu affecté, est par la suite photographié dans sa villa de Sardaigne, en compagnie de plusieurs femmes largement dénudées, et d'un ancien premier ministre tchèque.

3 octobre 2009: Dans une affaire civile, de Benedetti et sa société, le groupe CIR , reçoivent plus d'un milliard de dollars pour perte de recettes émanant du cas de corruption dans l'affaire Mondadori. Berlusconi explique que la décision pourrait faire tomber Fininvest, sa société de médias.

7 Octobre 2009: Le plus haut tribunal italien dépouille Berlusconi de son immunité, prouvée à nouveau anticonstitutionnelle. Il émet le vœu de combattre les charges, se disant «revigoré» par la décision.

Bobby Pierce

Traduit par Charlotte Pudlowski

Image de une: Reuters/Tony Gentile, Silvio Berlusconi au Palazzo Chigi à Rome. Octobre 2009

A lire aussi: «Berlusconi l'insubmersible» ou «Berlusconi, le président qui aimait trop les femmes».

Bobby Pierce
Bobby Pierce (1 article)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte