Cette jeune femme a documenté sa bataille contre l'anorexie sur Instagram

Hayley Harris a 23 ans et a réussi à battre l'anorexie. Elle a documenté son parcours sur Instagram pour montrer que c'est possible | Montage Slate.fr de photos Instagram

Hayley Harris a 23 ans et a réussi à battre l'anorexie. Elle a documenté son parcours sur Instagram pour montrer que c'est possible | Montage Slate.fr de photos Instagram

Difficultés, repas non finis et sourires: la Britannique Hayley Harris, 23 ans, nous embarque avec elle dans la lutte contre l’anorexie nerveuse.

Hayley Harris a 23 ans, plus de 8.000 abonnés et un beau parcours derrière elle. Atteinte d’anorexie nerveuse, elle décide de se prendre en main quand son médecin lui dit qu’elle risque l’arrêt cardiaque si elle voyage en avion, révèle The Daily Mail. À l’époque, son pouls est de quarante battements par minute au repos, alors que la normale est comprise entre soixante et cent battements pour un adulte.

 

Hayley Harris décide alors de partager son processus de guérison par le biais d’Instagram, qu’elle utilise comme un journal de bord. Elle y partage ses émotions, ses difficultés mais aussi ses réussites, avec le sourire. Son premier post date du 20 janvier 2016: la jeune femme vient de finir son traitement et décide de parler de son histoire pour montrer que, oui, il est possible de guérir.

Elle partage notamment des clichés de repas copieux. Elle avoue parfois ne pas réussir à les finir mais souligne l’importance d’avoir essayé.

 

Hayley Harris explique que, même si le changement le plus évident est physique, pour elle, il est mental:

«Je me sens tellement plus féminine par rapport à il y a quelques mois. Je m’étais convaincue que, si je remplissais une robe, c’était mauvais signe, écrit-elle dans un post. Je réalise aujourd’hui que le seul point négatif était d’avoir honte d’avoir des formes de femme.»

 

«Avoir des hanches, un derrière et de la poitrine ne me définit pas en tant que femme, précise-t-elle dans un autre post, mais voir qu’ils sont de retour me fait sentir plus féminine qu’être mince, menue et fragile.»

Bleus et douleurs

L’ancienne anorexique raconte aussi les effets de la maladie sur sa santé mentale, qui l’a fait «éviter toute interaction sociale, se punir pour rien et siroter de l’air».

Bien sûr, la partie psychologique ne représente que «la moitié de la maladie»: Hayley Harris évoque aussi des symptômes comme des bleus sur les jambes, les douleurs dans la poitrine ou la perte de cheveux.

 

Ses abonnés lui ont été d’une grande aide dans le processus, allant même jusqu’à lui suggérer des idées de repas.

 

Hayley Harris explique dans une de ses publications qu’elle a décidé de s’embarquer dans cette aventure car il existe beaucoup de «propagande pro-anorexie». Aujourd’hui, la jeune Anglaise est totalement guérie.

 

Partager cet article