Partager cet article

Qui sont les auteurs des attentats de Bruxelles?

Ibrahim El Bakraoui et deux terroristes présumés filmés dans l'aéroport international de Bruxelles avant la double attaque terroriste, le 22 mars 2016.

Ibrahim El Bakraoui et deux terroristes présumés filmés dans l'aéroport international de Bruxelles avant la double attaque terroriste, le 22 mars 2016.

Le profil des quatre assaillants présumés du 22 mars se précise. Faisons le point.

Au lendemain des attentats coordonnés de Bruxelles du 22 mars 2016, le profil des auteurs de ces attaques terroristes s'éclaircit peu à peu. Lors d'une conférence de presse, Frédéric Van Leeuw, le procureur fédéral belge a confirmé l'identité de deux kamikazes parmi les quatre assaillants présumés: les frères Ibrahim et Khalid El Bakraoui. 

Le premier, Ibrahim, est identifié comme l'un des auteurs de la double attaque de l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem; le second est à l'origine de l'explosion meurtrière survenue dans la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de la capitale belge. Le procureur fédéral a ajouté que le deuxième kamikaze de l'aéroport n'a toujours pas été identifié et qu'un troisième homme est actuellement en fuite. Ces derniers ont été filmés par une caméra de surveillance de l'aéroport en compagnie de Ibrahim El Bakraoui, peu de temps avant le drame. 

Plus tôt dans la matinée du 23 mars, le nom de Najim Laachraoui a été évoqué par plusieurs journaux. En fin de journée, il a été identifié de sources policières citées par Le Monde et l'AFP comme le deuxième kamikaze de l'aéroport. Le troisième suspect de l'aéroport est toujours en fuite.

Pour y voir plus clair, nous avons retracé pour vous le profil des auteurs présumés et principaux suspects des attentats de Bruxelles. Cette page sera mise à jour régulièrement, en fonction des informations fiables et disponibles sur l'avancement de l'enquête.
 

1.Khalid El Bakraoui

Khalid El Bakraoui est un Bruxellois de 27 ans. Il est connu des services de police après avoir été condamné à cinq ans de prison, en 2011, pour des «vols de voiture avec violence». Depuis le 15 mars 2016, il était recherché, au même titre que son frère Ibrahim, dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. 

Selon Le Monde, les frères seraient les suspects qui sont parvenus à s'enfuir par les toits après la perquisition dans un appartement de Forest, à Bruxelles, qui a viré ce jour-là à la fusillade. Des empreintes digitales de Salah Abdeslam ainsi que des détonateurs avaient été retrouvés dans cet appartement que Khalid El Bakraoui aurait loué sous une fausse identité. Khalid El Bakraoui a également loué un autre logement, à Charleroi, où a séjourné l'un des commandos des attentats du 13-Novembre avant son départ la France, selon La Dernière Heure. «D'où la suspicion d'un lien entre Salah Abdeslam et les deux frères», ajoute L'Express

«Les El Bakraoui n’avaient pas du tout le profil d’islamistes radicaux, plutôt celui de personnes issues du grand banditisme, prêtes à tout pour de l’argent», confiait il y a une semaine une source judiciaire les ayant croisés à L'Obs. Qui précisait alors: «Si ces deux types se sont radicalisés, alors le pire est à craindre car ils sont très dangereux.»

Rôle dans les attentats: auteur de l'attaque à la station de métro Maelbeek.
 

2.Ibrahim El Bakraoui

Ibrahim El Bakraoui est le frère aîné de Khalid. À 30 ans, de nationalité belge lui aussi, il est également connu des services de police pour une condamnation à neuf ans de prison après avoir tiré sur des policiers lors d'un braquage raté en octobre 2010, précise la RTBF. Tout comme son frère, il était recherché dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris et Saint-Denis pour des liens présumés avec Salah Abdeslam. 

Lors de sa conférence de presse, au lendemain des attentats de Bruxelles, le procureur fédéral belge a révélé que son testament audio a été retrouvé dans un ordinateur laissé dans une poubelle dans le quartier de Scharbeek, à proximité d'un appartement perquisitionné. Le document établit clairement un lien entre Salah Abdeslam et Ibrahim El Bakraoui. À l'intérieur, ce dernier se dit «dans la précipitation» et «cerné de toutes parts et ne plus savoir que faire». Il finit en affirmant que «s'il s'éternise, il risque de terminer comme lui, dans une cellule». Et tout laisse à penser que ce «lui», c'est Salah Abdeslam. 

D'après un haut responsable turc, Ibrahim El Bakraoui avait été arrêté en juin 2015 dans le sud de la Turquie, et expulsé vers les Pays-Bas, rapporte l'agence Associated Press citée par Mashable.

Rôle dans les attentats: co-auteur d'un attentat-suicide à l'aéroport de Zaventem.

 

3.Najim Laachraoui

Najim Laachraoui, 25 ans, a été identifié comme le deuxième kamikaze de l'aéroport. Il était probablement l’un des hommes les plus recherchés en Europe. Najim Laachraoui était jusque-là soupçonné d’avoir participé en tant que coordinateur et artificier aux attentats de novembre depuis que son ADN a été retrouvé dans deux lieux utilisés par les commandos pour préparer les attentats de Paris ainsi, sur au moins deux ceintures d’explosifs utilisées au Bataclan et au Stade de France et dans un appartement du quartier de Schaerbeek, à Bruxelles, où Salah Abdeslam avait trouvé refuge après les attaques à Paris.

Le 9 septembre 2015, Najim Laachraoui avait été contrôlé –sous la fausse identité de Soufiane Kayal– à la frontière austro-hongroise à bord d’une voiture, en compagnie de Salah Abdeslam. Il est également soupçonné d’avoir été en liaison téléphonique avec certains kamikazes le soir des attentats de Paris et de Saint-Denis, rapporte Le Monde.

Najim Laachraoui «a suivi toute sa scolarité dans un bon lycée, bourgeois» et avait «réussi sa première année en électro-mécanique», souligne un reporter d’Europe 1. En 2013, celui qui se faisait surnommer «Abou Idriss» devenait l’un des premiers Belges à rejoindre la Syrie. Par ailleurs, Le Figaro rappelle que son nom apparaît dans le dossier de l’attentat du Caire de 2009. Àgé de 18 ans, il était alors en contact avec Fabien Clain et Farouk Ben Abbes, arrêté l’année suivante pour un projet d’attentat au Bataclan.

Rôle dans les attentats: co-auteur d'un attentat-suicide à l'aéroport de Zaventem.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte